Arcelor dopé par ses résultats

Le géant de l'acier s'est mis en évidence grâce à l'écho favorable reçu par ses résultats semestriels. Lundi, dans un marché en net repli, il est resté parmi les plus fortes hausses du SRD une bonne partie de la journée en gagnant jusqu'à 5,64%. Bien que revenu sur une partie de sa hausse en fin de journée, il termine tout de même dans le vert avec +0,81% à 12,50 euros.Pourtant, à première vue, la démarche d'Arcelor avait de quoi dérouter. Le sidérurgiste avait en effet choisi de présenter ses chiffres semestriels vendredi dernier après 20h00. Or, il est souvent admis par le marché qu'une publication intervenant à un tel moment a pour but de masquer de mauvais chiffres.Mais il n'en a rien été pour Arcelor, les résultats se révélant même flatteurs. Bien sûr, le résultat net a été divisé par quatre à 93 millions d'euros. Et le résultat opérationnel (Ebit) a chuté de 44,2% à 341 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en repli de 4,2% à 13,7 milliards d'euros. Mais il faut tenir compte de la période difficile qu'a traversée Arcelor. Depuis l'automne dernier, le groupe a dû faire face à une crise marquée par le déstockage et qui a fait fondre les prix (voir ci-contre).C'est pourquoi le marché s'est surtout attaché à la capacité de rebond de la société. Et dans ce domaine, elle a montré de beaux arguments comme en témoigne l'amélioration des chiffres entre les premier et deuxième trimestres. Entre avril et juin, le bénéfice net est ressorti à 115 millions d'euros, contre une perte nette de 22 millions d'euros pour les trois mois précédents. Même chose pour le bénéfice opérationnel, passé de 67 à 274 millions d'euros entre les deux trimestres. Un redressement qui, en trois mois, a permis à la société d'abaisser de 8% son endettement, désormais de 6,32 milliards.Qui plus est, Arcelor ne compte pas s'arrêter là. Car "après un premier trimestre très difficile, le redressement des prix et des volumes des aciers plats carbone et des aciers inoxydables annonce des évolutions positives qui ne se traduisent encore que très partiellement dans les comptes", précise le communiqué. Du coup, le géant de l'acier ne voit aucune raison de ne pas améliorer ses résultats dans les mois à venir. "Malgré une évolution de la conjoncture mondiale hésitante, le groupe attend une évolution positive de ses résultats renforcés par une meilleure adaptation des volumes produits et une amélioration sensible du mix produits. Une politique rigoureuse en termes d'adaptation de l'offre aux stricts besoins du marché privilégiant les prix de vente par rapport aux volumes sera de nature à améliorer la rentabilité des capitaux employés du groupe", conclut-il dans son communiqué. Pour Arcelor, le pire appartient donc au passé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.