La correction s'accentue à mi-séance

 |  | 697 mots
Lecture 3 min.
Après avoir gagné jusqu'à 1,80%, la Bourse de Paris s'inscrit en baisse de 1% à mi-séance. A l'instar des autres grandes places européennes, le Palais-Brongniart amorce un mouvement de consolidation après une progression de 8,78% du CAC en trois jours. Outre la chute d'Aventis, liée à l'abandon du développement d'une molécule, la cote réagit à des prises de bénéfices sur plusieurs poids lourds comme BNP Paribas, Bouygues ou Vivendi Universal. L'orientation baissière du contrat future septembre sur indice Dow Jones et l'attente de la publication de la première estimation de la productivité américaine au deuxième trimestre incitent également les investisseurs à la prudence. Les économistes interrogés par Bloomberg tablent sur une hausse de 0,6% de la productivité aux Etats-Unis, après une progression de 8,4% sur les trois premiers mois de l'année. A 12h05, le CAC 40 cédait 0,99% à 3.355,02 points, dans un volume d'affaires moyennement étoffé de 1,35 milliard d'euros échangés, dont 1,23 milliard sur les seules valeurs de l'indice.Plus forte baisse du CAC, Aventis abandonne 7,75% à 64,30 euros. Le groupe pharmaceutique a annoncé qu'il abandonnait le développement du M100,240, son traitement contre l'hypertension, à la suite des essais cliniques de phase 2. Sanofi-Synthélabo, qui reste sous le coup d'une dégradation de Deutsche Bank cède pour sa part 2,20% à 62,20.Bouygues recule de 1,80% à 22,91 euros après une progression de près de 11% en quatre jours.Les grandes technologiques poursuivent connaissent des fortunes diverses. Alcatel cède 0,20% à 4,98 euros et Cap Gemini 1,68% à 31, tandis que France France Télécom est stable à 14,37. STMicroelectronics grappille en revanche 0,40% à 19,95 et Thomson Multimédia s'adjuge 2,54% à 22,23 euros.TF1 cède 0,19% à 20,58 euros. Selon le Financial Times, la chaîne française, associée au milliardaire américain Haim Saban, figure parmi les deux candidats retenus pour le rachat de KirchMedia, le pôle droits sportifs du groupe failli Kirch.Vivendi Universal perd 4,47% à 15,81 euros sur des prises de bénéfices après une progression de plus de 16% depuis lundi. Le quotidien italien Repubblica croit savoir que News Corp, le groupe de télévision contrôlé par Ruppert Murdoch, a réduit son offre pour le rachat Telepiù de 1,5 à 1,28 milliard d'euros. Telepiù est la filiale transalpine de Canal +.CNP Assurances gagne 1% à 35,25 euros. L'assureur a confirmé ses prévisions de croissance de 5% du chiffre d'affaires 2002, hors Brésil, et de 10% du résultat net, hors exceptionnels, " sauf nouvelle dégradation sensible des marchés ". SG Securities est passé de " neutre " à " achat " sur le titre avec un objectif de cours à 43 euros.Axa prend 2,43% à 12,65 euros au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires semestriel conforme aux attentes.BNP Paribas cède 1,62% à 48,60 euros. La banque détient désormais 95,05% du capital du courtier allemand en ligne Consors. D'après le droit allemand, ce seuil permet à la BNP de contraindre les actionnaires minoritaires à apporter leurs actions à son offre de 485 millions d'euros, lancée en avril dernier. Consors fusionnera avec Cortal, filiale de courtage en ligne de la banque française, donnant naissance au numéro un européen du secteur.Le Crédit Agricole s'adjuge 1,17% à 21,55 euros. Selon Le Figaro économie, le tandem Crédit agricole Indosuez-Lazard a été retenue par l'Etat pour la privatisation de GDF.Accor progresse de 3,13% à 32,90 euros. Goldman Sachs a relevé sa recommandation de " performance en ligne " à " surperformance ".Michelin cède 2,29% à 38,79 euros alors que son rival japonais Bridgestone a renoué avec les bénéfices au premier trimestre, révisé en hausse ses prévisions annuelles, et annoncé une hausse de 5% de ses capacités de production au niveau mondial.Eurotunnel s'octroie 2,47% à 83 centimes alors que Merrill Lynch a relevé son opinion d'"achat" à "achat fort" sur le titre de l'opérateur du tunnel sous la Manche.Enfin, Completel Europe chute de 6,67% à 14 centimes. L'opérateur de télécommunications a annoncé qu'il publiera vers le 12 août une version modifiée de ses comptes annuels des exercices 1999 à 2001 à la demande de la Securities and Exchange Commission (SEC). Le groupe précise que les comptes ont été publiés selon les normes américaines GAAP (Generally accepted accounting principles), mais qu'ils n'ont pas été audités selon les règles d'audit américaines. Suspendue hier, la cotation de l'action Completel doit reprendre ce matin.John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :