Banque Directe passe dans le giron d'Axa

 |  | 411 mots
Lecture 2 min.
Axa accroît son avancée dans les services bancaires. L'assureur vient en effet d'annoncer qu'il avait signé un accord de principe en vue de l'acquisition de 100% de Banque Directe à BNP Paribas.Le groupe d'Henri de Castries réaffirme ainsi "son ambition de se positionner rapidement en fournisseur de solutions globales incluant l'offre bancaire", note un communiqué commun publié dans la matinée. Un analyste parisien note quant à lui qu' "il s'agit clairement de répliquer le modèle développé par Banque AGF", alors que l'offre d'Axa était jusqu'ici "embryonnaire". La nouvelle est donc accueillie favorablement car "les réseaux pourront canaliser les fonds vers la banque" poursuit l'analyste.Du côté de BNP Paribas, la banque considérait cet actif comme moins stratégique qu'auparavant, "du fait de la mise en place de son dispositif de banque de détail Multicanal offrant, en plus du service en agences, toutes les fonctionnalités d'une banque par téléphone et par Internet", souligne le communiqué. Et surtout, "BNP Paribas met fin à une aventure coûteuse", précise le même analyste.Aucun montant officiel n'a été dévoilé pour le rachat de ce groupe qui affiche 140.000 comptes pour 100.000 clients et qui, selon les professionnels, devrait atteindre l'équilibre dans trois ans après de légères pertes au cours des deux prochaines années. Un porte-parole d'Axa a néanmoins précisé à Reuters que l'investissement "porte sur une soixantaine de millions d'euros", soit environ 430 euros par compte. Pour l'instant, il ne s'agit bien entendu que d'un accord de principe qui "ne sera finalisé qu'après recueil de l'avis des instances sociales et de l'agrément des autorités bancaires", indiquent Axa et BNP Paribas qui ajoutent que cette opération renforcera leurs liens, "grâce au développement de partenariats avec Cortal et Cetelem".Banque Directe est la deuxième banque en ligne française cédée depuis un peu plus d'un mois. Fin mai, Egg a en effet annoncé les modalités définitives du rachat de Zebank (voir ci-contre). L'opération a été réalisée pour un montant de 5,5 millions d'euros, plus 30,5 millions de remboursement, soit 250 euros pour chacun des 144.000 comptes. Malgré l'écart entre les coûts de revient par compte, le prix de rachat de Banque Directe est jugé tout à fait correct par les professionnels. Car les deux groupes sont difficilement comparables, compte tenu du déficit nettement plus conséquent de Ze-Bank.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :