Le CAC 40 s'essouffle et finit tout juste dans le vert

 |  | 754 mots
Lecture 4 min.
La publication, à 16 heures, aux Etats-Unis, d'un indice ISM (ex-NAPM) des services meilleur que prévu laissait entrevoir une belle fin de séance. Hélas ! Quelques minutes ont suffi à doucher ce timide espoir. Alors qu'il a gagné jusqu'à 1,45%, le CAC 40 finit sur une petite hausse de 0,34% à 4.079,51 points. A New York, le soufflé est retombé encore plus nettement. A 17h30, le Dow Jones monte de 0,36%. Le Nasdaq est carrément passé en terrain négatif, cédant 0,6%.Décevant donc, même si plusieurs valeurs technologiques se sont offert un rebond bienvenu, bien plus conséquent toutefois en séance. Plus forte hausse du CAC 40, Dassault Systèmes gagne 2,88% à 41,85 euros. Cap Gemini monte de 1,28% à 51,4 euros et STMicroelectronics prend 0,34 % à 26,69 euros. D'autres valeurs sanctionnées hier se refont une santé. Par exemple, Aventis reprend 2,38% à 70,85 euros.France Télécom finit en hausse de 0,27% à 18,59 euros. Sa filiale MobilCom annonce la prochaine signature d'un contrat avec l'armée allemande, estimé à 2 milliards d'euros sur 10 ans. Associé pour l'occasion à MobilCom, EADS avance de 1,93% à 16,9 euros. Le titre bénéficie par ailleurs du succès du lancement par Ariane du satellite de communications Intelsat 905.Vivendi Universal gagne 1,55 % à 30,85 euros. Selon le Financial Times, Jean-Marie Messier a obtenu un bonus équivalent à 250% de son salaire l'année dernière, malgré les pertes records du groupe de communication. Toujours dans les médias, TF1 s'adjuge 2,41% à 31,44 euros, tandis que M6 lâche 4,29% à 26,8 euros. Selon l'enquête Médiamat réalisée par Médiamétrie, la part de marché de TF1 a augmenté de 0,1 point à 31,9% le mois dernier, tandis que celle de M6 reculait de 1,6 point à 15,1%.Quelques valeurs technologiques ne profitent pas du rebond. C'est le cas d'Alcatel qui perd 1,67% à 11,8 euros. En séance, il a perdu jusqu'à 3,2 %. Le président d'Ericsson a estimé dans les colonnes du Financial Times que la crise du secteur des télécoms pourrait se poursuivre l'an prochain. Le groupe suédois demandera, demain, à ses actionnaires l'autorisation de lancer une augmentation de capital de 3,3 milliards d'euros, soit l'équivalent de 18% de sa capitalisation boursière actuelle. Alcatel Optronics plonge de 14,54% à 3,35 euros après avoir annoncé un " plan de redéploiement industriel ". Ce plan prévoit notamment une réduction d'environ 25% des effectifs. Cela coûtera près de 60 millions d'euros.La plus forte baisse du CAC 40 revient à Thomson Multimédia : - 4,52% à 25,98 euros. UBS Warburg a placé sur le marché 10,9 millions d'actions du groupe pour le compte du japonais NEC au prix de 25,9 euros.Sur le SRD, Nokia reprend 2,72% à 14,37 euros. Il avait perdu 7% au cours des deux dernières séances. Atos Origin progresse de 1,58%  à 61 euros. La SSII a annoncé le rachat des activités de KPMG Consulting en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas pour un montant de 657 millions d'euros. Valtech rebondit de 8,33% à 1,04 euro. Business Objects s'apprécie de 2,54 % à 28,71 euros.Danone gagne 0,56% à 143,2 euros. Le groupe a acquis 10,1% du capital de l'australien National Foods pour 61 millions d'euros. National Foods a dégagé, l'an dernier, un chiffre d'affaires de 580 millions d'euros.Vinci prend 1,05% à 67,35 euros. Le groupe de BTP est retenu pour participer à la construction d'un barrage sur le Nil. Montant du contrat: 225 millions d'euros.Rhodia monte 1,82% à 10,05 euros. Le groupe chimique a l'intention de céder son pôle acétate de polyvinyle, ainsi que toutes les activités dérivées d'acide acétique, au canadien Acetex Corporation.Michelin recule de 1,2% à 41 euros. La Société Générale a franchi en baisse le seuil de 5% du capital du fabricant de pneumatiques, dont il ne détient plus que 2,8% et 3,5% des droits de vote.TotalFinaElf cède 0,13% à 158,3 euros après l'annonce d'une hausse des stocks de pétrole américains la semaine dernière.Nexans perd 1,27% à 21,02 euros. La filiale câble d'Alcatel ne perçoit toujours pas de reprise, même si l'activité générale ne s'est pas détériorée au deuxième trimestre.Deux suspensions de cotations aujourd'hui. Celle du Groupe Zannier : l'action du groupe de textile sera prochainement retirée de la cote. La financière Zannier a en effet déposé un projet d'OPA simplifiée au prix de 90,25 euros par action Groupe Zannier. Hier, le titre a clôturé à 82,95 euros. Les actions CS Communications ont également été suspendues en séance. Le groupe a obtenu le visa de la Commission des opérations de Bourse pour effectuer l'augmentation de capital annoncé le 3 mai dernier. D'un montant de 19,03 millions d'euros, elle se fera via une émission d'actions et entre dans le cadre d'un plan de désendettement de la société. L'action termine en baisse de 1,96% à 10 euros.Olivier PinaudCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :