Le CAC repasse sous les 3.200 points en attendant Wall Street

Le CAC 40 a accentué ses pertes à mi-séance en dépit de l'envolée de L'Oréal qui bénéficie de résultats meilleurs qu'attendu. L'annonce que Bercy était prêt à soutenir France Télécom en cas de problèmes de refinancement a relancé les spéculations sur une éventuelle augmentation de capital, et ce, à une semaine de la publication des résultats semestriels du groupe. Le marché est en outre affaibli par les inquiétudes quant aux perspectives économiques après la publication des chiffres de l'emploi d'août en Allemagne. Si le nombre de demandeurs d'emploi a diminué le mois dernier en données brutes, il a en revanche augmenté de 2.000 en données corrigées des variations saisonnières (CVS), pour atteindre son plus haut niveau depuis trois ans. Selon les chiffres communiqués par la Bundesbank, le taux de chômage CVS est ressorti à 9,9% en août, contre 9,8% en juillet. La perspective d'une correction à New York cet après-midi pèse également sur la tendance. A midi, le contrat future septembre sur indice Dow Jones cédait en effet 45 points à 8.345, laissant entrevoir un recul de 0,53% de l'indice phare de Wall Street.A midi, le CAC 40 cédait 0,51% à 3.152,59 points, dans un volume d'affaires moyennement fourni avec 1,3 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice..Trois statistiques américaines sont attendues cet après-midi : la productivité au deuxième trimestre et les inscriptions hebdomadaires au chômage, à 14h30, ainsi que les commandes à l'industrie en juillet, à 16 heures.Plus forte hausse du CAC 40, L'Oréal progresse de 8,93% à 76,85 euros dopé par ses résultats. Le groupe a annoncé une hausse  de 29,6%, à 761,1 millions d'euros, de son bénéfice opérationnel. Cette performance est nettement meilleure qu'attendu par les analystes. BNP Paribas a d'ailleurs relevé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "surperformance", DKW est passé de "conserver" à "accumuler" et Merrill Lynch de "neutre" à "achat" à moyen terme.France Télécom a réduit sa perte initiale de moitié pour ne plus céder que 5,13% à 10,90 euros. Réagissant aux informations publiées par la presse, le ministère des Finances vient d'annoncer qu'il était prêt à soutenir l'opérateur télécoms s'il était confronté à des problèmes de refinancement. Selon La Tribune, le gouvernement n'exclut pas une augmentation de capital d'environ 10 milliards d'euros. Le quotidien croit également savoir que le groupe devrait annoncer  la semaine prochaine une perte semestrielle de 10 à 15 milliards d'euros en raison de nouvelles dépréciations d'actifs.Sa filiale Equant gagne en revanche 3,55% à 4,67 euros grâce à une forte réduction de sa perte nette (proforma) au premier semestre à 252,9 millions de dollars, contre 3.465,5 millions un an plus tôt.Vivendi Universal gagne 1,12% à 11,75 euros. Selon le Wall Street Journal, Vodafone a entamé des discussions " préliminaires et amicales " avec le groupe français et BT (ex-Brtish Telecom) en vue d'un rachat de leurs parts dans Cegetel.TF1 progresse de 2,37% à 20,73 euros. La filiale de Bouygues a vu son bénéfice net reculer de 23,9%, à 111,9 millions d'euros, au premier semestre. Ce chiffre se situe dans le bas de la fourchette des prévisions des analystes qui tablaient sur un résultat net compris entre 110 et 120 millions d'euros. Le résultat d'exploitation s'inscrit en baisse de 19,2% à 202 millions. La chaîne de télévision a par ailleurs annoncé qu'elle participait aux examens préliminaires des actifs du groupe allemand Kirch " afin d'étudier la possibilité de reprise de certains d'entre eux ", sans toutefois en préciser la nature.En hausse ce matin, Schneider cède 0,61% à 43,80 euros. Le spécialiste du matériel électrique a vu son bénéfice net, après survaleurs, se contracter de 37%, à 176 millions d'euros, au premier semestre 2002. Le résultat d'exploitation recule de 18% à 493 millions tout en s'inscrivant dans le haut de la fourchette des attentes des analystes (485 à 492 millions). Son président, Henri Lachmann, a déclaré ce matin qu'il renonçait à son objectif de maintien de la marge opérationnelle à 11,4% cette année.Suez recule de 4,69% à 20,74 euros après la chute de 88,4%, à 163,8 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre, alors que les analystes tablaient en moyenne sur un résultat de 382 millions. Le résultat d'exploitation progresse en revanche de 7% à 2,25 milliards. Le groupe de services publics indique que la forte baisse du résultat net s'explique par la charge exceptionnelle de 500 millions d'euros enregistrée sur l'Argentine et par des problèmes de plus-values de cessions (277 millions à fin juin 2002 contre 928 millions un an plus tôt) du fait des mauvaises conditions financières.Casino perd 5,64% à 68,55 euros en dépit de résultats meilleurs qu'attendus. Le groupe de distribution a enregistré une progression de 18,8%, à 177,5 millions d'euros, de son bénéfice net après survaleurs au premier semestre. Le résultat d'exploitation s'inscrit en hausse de 12,7% à 401,5 millions. Casino précise que, sur l'ensemble de l'année, "l'évolution des ventes et des résultats devrait être du même ordre qu'au premier semestre".Essilor s'octroie 4,52% à 40,66 euros porté par le bond de 44,1%, à 99,7 millions d'euros, de son résultat net au premier semestre. Le bénéfice d'exploitation progresse de 14,2% à 176,9 millions. Le spécialiste de l'optique ophtalmique indique que ce premier semestre le conforte dans son objectif de croissance du chiffre d'affaires " en base homogène " de 5 à 6% pour l'ensemble de l'exercice. Il confirme en outre ses objectifs d'amélioration de rentabilité à court et moyen terme.Sanofi-Synthélabo grignote 0,36% à 56,10 euros. Selon le Wall Street Journal, le groupe est en phase de test sur un nouveau médicament, le Rimonabant, destiné a aider au sevrage du tabac tout en évitant les prises de poids. Goldman Sachs a révisé en baisse ses prévisions de bénéfice par action du groupe de 2,56 à 2,49 euros pour 2002, et de 2,93 à 2,92 euros pour 2003. Aventis cède pour sa part 1,39% à 56,70 euros.Lafarge recule de 2,91% à 86,70 euros malgré une progression de 20%, à 291 millions d'euros, de son résultat net au premier semestre. Merrill Lynch a dégradé le titre d'"achat" à "neutre" à moyen terme en raison de résultats jugés décevants.Enfin, Air France abandonne 5,67% à 11,64 euros. La compagnie a annoncé un recul de 18,5%, à 159 millions d'euros, de son résultat net du premier semestre 2002-2003 là où les analystes attendaient 128 millions. Le résultat d'exploitation, après cessions aéronautiques, affiche un repli de 34,8% à 165 millions. La compagnie aérienne a par ailleurs annoncé que les syndicats de pilotes ont déposé un préavis de grève pour les 6, 7, 8 et 9 septembre. Ce mouvement devrait fortement perturber son programme de vol, ajoute Air France.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.