Un nouvel actionnaire pour Canal Plus ?

1 mn

Lagardère, Pathé, et maintenant TF1: la liste des prédateurs potentiels du groupe Canal Plus s'allonge au gré des revers rencontrés par la maison-mère, Vivendi Universal.Dans une interview au magazine L'Expansion, le PDG de la chaîne TF1, Patrick Le Lay, se déclare candidat au rachat de la chaîne cryptée si elle est mise en vente. Ces jours-ci, le Conseil d'Etat examine la composition du capital de Canal et sa conformité à la loi française.L'institution doit en effet dire, si, oui ou non, VU, qui détient 49 % du capital, est en conformité avec la législation française (lire ci-contre). Selon la loi, des actionnaires étrangers, hors Union européenne, ne peuvent détenir directement ou indirectement plus de 20 % du capital d'une chaîne de télévision française. Or, Vivendi comprend de nombreux actionnaires étrangers, notamment américains.Interrogé en janvier 2002 par La Tribune sur ce sujet, le président du CSA, Dominique Baudis, avait déclaré que, pour le cas où le Conseil d'Etat estimerait que plus de 20 % du capital de Canal Plus était aux mains d'actionnaires non communautaires, "une révision de la loi pourrait s'avérer nécessaire"... A défaut, VU devrait ouvrir le capital de Canal Plus à de nouveaux actionnaires français ou communautaires.Selon certaines rumeurs répercutées par la presse ce matin, Jean-Marie Messier pourrait dès aujourd'hui prendre les devants et annoncer l'arrivée de nouveaux investisseurs au tour de table de Canal Plus.Après la séance mouvementée de mercredi, le titre Canal Plus perd 2,74% à 3,55 euros cette séance.L'action VU, au lendemain d'une conférence téléphonique saluée comme un effort de transparence (lire ci-contre) rebondissait de ses plus bas, en hausse de 3% en début de matinée. Elle perd 8,29% à 19,81 euros en clôture.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.