Légère croissance des ventes annuelles de Seb

 |  | 350 mots
Lecture 2 min.
Des ventes "conformes aux anticipations": tel est le commentaire du groupe Seb après la publication de son chiffre d'affaires annuel, en augmentation de 1,6% à 1,853 milliard d'euros. Il est vrai que le groupe a nettement redressé la barre au cours de l'exercice.Après une croissance de 0,9% au premier trimestre, le groupe était parvenu à enregistrer une hausse de 1,5% de ses ventes à taux de change constants à la fin du premier semestre. Aujourd'hui, il fait un nouveau pas en avant puisqu'à parités constantes, ses ventes annuelles ont finalement progressé de 3,3%. Toutefois, il convient de relativiser ce chiffre car le groupe a bénéficié de la contribution de Moulinex (sans les filiales étrangères), à hauteur de 37 millions d'euros, sur deux mois. Et sans cette manne supplémentaire, le chiffre d'affaires n'aurait progressé, à taux de change constants, que de 1,3% et aurait reculé de 0,5% en données brutes. Par ailleurs, les performances ont été très inégales sur le plan géographique. Le marché français et celui de l'Union européenne sont restés dynamiques avec des croissances respectives de 8,8 et 6,4%. En revanche, la zone Amériques a enregistré un repli de 12,3%, dû en grande partie aux variations de parités puisqu'à taux de change constants, le repli n'est plus que de 7,6%. Le groupe insiste d'ailleurs sur l'influence néfaste qu'à eu la dévaluation du Réal au Brésil.Si le groupe se félicite de ces chiffres, le marché attendra surtout les résultats complets de Seb: ce sont la rentabilité et l'endettement, suite à la reprise des activités de Moulinex, qui ont suscité quelques interrogations. A l'automne, le groupe avait écarté l'hypothèse d'une dilution liée à l'opération et avait maintenu son objectif de croissance bénéficiaire de 15% pour les trois à quatre années à venir. Par ailleurs, il avait indiqué que son ratio dette nette/fonds propres devrait monter de 0,8 à 1,2 sur l'exercice 2001, mais qu'il avait les moyens de le ramener vers 0,7-0,8 en 2003.En Bourse, l'action, qui ces derniers jours touche des plus hauts depuis pratiquement un an et demi, gagne 0,54% à 73,90 euros mardi soir.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :