Les activités de PPR et Rexel se redressent

Le chiffre d'affaires du groupe Pinault-Printemps-Redoute (PPR) a baissé au premier semestre 2002 de 1,5% à 13,31 milliards d'euros contre 13,5 au premier semestre 2001. Le recul ressort à 1,8% à périmètre, changes et jours comparables. Cette activité est légèrement inférieure à la prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters, qui était de 13,35 milliards d'euros. Au deuxième trimestre 2002, le chiffre d'affaires a atteint 6,6 milliards d'euros, en recul de 1,6% à éléments comparables, après un recul de 3% à éléments comparables au premier trimestre, a souligné le groupe.En Amérique du nord, le chiffre d'affaires du deuxième trimestre a affiché une diminution de 8,2% à éléments comparables, en amélioration par rapport aux -11,4% du premier trimestre et aux -15% dégagés au cours des trois derniers mois de 2001. Hors Amérique du Nord, les ventes ont progressé de 0,2% en comparables au deuxième trimestre, après une baisse de 0,8% au premier trimestre. Par enseignes, Redcats (vente à distance) a enregistré au deuxième trimestre un recul de 3,8% de ses ventes (-1,9% à éléments comparables), à 1,174 milliard d'euros. Les ventes de la filiale de vente à distance américaine Brylane ont baissé de 5,3% au deuxième trimestre, après avoir diminué de 7,4% au premier. L'ensemble du pôle grand public (Redcats, Fnac, Printemps, Conforama) a progressé de 0,5% au deuxième trimestre, contre un recul de 1,1% au premier, avec une amélioration pour la Fnac et le Printemps. Dans le pôle luxe, le chiffre d'affaires (qui correspond aux ventes de Gucci entre novembre 2001 et avril 2002) a affiché, à structure et taux de change comparables, une baisse de 6,6% au deuxième trimestre (-5,4% en termes réels) à 607 milliards contre 642 milliards. L'activité de ce pôle s'est trouvée "toujours pénalisée par les Etats-Unis en baisse de 7% au deuxième trimestre", mais a été parallèlement favorisée par "le retournement confirmé d'Yves Saint Laurent, dont les ventes au détail ont augmenté de 177% en réel, et par la bonne résistance du Japon", indique le groupe. Pour le président du directoire Serge Weinberg, cette évolution du chiffre d'affaires est "encourageante et confirme le redressement progressif de l'activité. Elle est en ligne avec nos objectifs", indique t-il dans un communiqué. PPR a publié dans le même temps le chiffre d'affaires de Rexel, sa filiale leader mondial de la distribution électrique. L'activité a reculé de 7,1% au premier semestre 2002, à 3,72 milliards d'euros, et ressort en baisse de 6,7% à change et structure constants. Ce chiffre est un peu inférieur aux prévisions des analystes, qui variaient entre 3,76 et 3,8 milliards d'euros pour le semestre. "Nous attendions un chiffre d'affaires semestriel de 3,8 milliards d'euros, avec une baisse limitée à 5% au lieu des -7,1% constatés, et une baisse de seulement 4,5% à structure, change et jours comparables, au lieu des -6,7% réalisés", explique Fideuram Wargny à l'AFP. Dans sa note matinale, le bureau d'analyse estime que "le trend des différentes activités s'est amélioré". Il souligne le fait que Redcats regagne des parts de marché et que Conforama rattrape son retard.Au deuxième trimestre 2002, le chiffre d'affaires de Rexel a baissé de 6,6%, après une baisse de 6,8% au premier trimestre.A la clôture de la Bourse de Paris, l'action PPR gagne 9,05% à 91 euros. Celle de Rexel gagne 5,57% à 56,90 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.