Le CAC 40 termine au plus bas de la séance

 |  | 542 mots
Lecture 3 min.
La Bourse de Paris finit la journée dans le rouge. Le CAC 40 termine en baisse de 1,55% à 3.471 points, au plus bas de la séance, dans des échanges limités à 1,3 milliard d'euros. Bien orienté quasiment toute la séance, le baromètre des valeurs françaises s'est retourné vers 16h30, après le passage en territoire négatif de Wall Street. A 17h30, le Dow Jones perdait 1,08% et le Nasdaq 1,07%.Pourtant, les chiffres de l'immobilier américain pour le mois de juillet sont plutôt bons. Les ventes de logement neufs ont progressé de 6,7%, celles de biens anciens de 4,5%. Demain, on connaîtra les commandes de biens durables pour le mois de juillet. Mais surtout, on surveillera, jeudi, la révision du PIB américain pour le deuxième trimestre. La première estimation de +1,1% pourrait être confirmée.En Europe, de nombreux intervenants sont encore en vacances, à l'image des Londoniens qui profitent d'un week-end prolongé en raison du Bank Holiday. En France, cette dernière semaine d'août s'annonce pauvre en matière de publication de comptes semestriels. Aucune communication n'est prévue aujourd'hui et demain. Il faudra attendre mercredi pour connaître les résultats semestriels de Carrefour et jeudi ceux d'Air Liquide. Carrefour baisse de 2,50% à 44,02 euros et Air Liquide perd 1,08% à 146,10 euros.Les progressions ont ralenti en fin de séance. Les deux plus fortes hausses du CAC 40 reviennent au Crédit Agricole (+1,09% à 23,1 euros) et au Crédit Lyonnais (+1,03% à 44,09 euros) sur la perspective d'un rapprochement entre les deux banques. Vivendi Environnement monte de 0,83% à 25,46 euros. Renault gagne 0,39 % à 50,95 euros. Sa filiale Nissan devrait enregistrer une hausse de 48% de son bénéfice opérationnel au premier semestre de l'exercice en cours à 280 milliards de yens (2,35 milliards de dollars).A la baisse, France Télécom plie de 4,53% à 14,97 euros. Orange abandonne 4,58% à 5,62 euros. La Commission européenne s'apprête à autoriser les opérateurs télécoms allemand T-Mobile et britannique mm02 à partager les coûts de la mise en place en Grande-Bretagne des infrastructures d'un réseau de téléphonie mobile de troisième génération. Cette décision pourrait permettre aux opérateurs d'économiser 30% du coût des infrastructures de réseau UMTS. Vivendi Universal cède 4,23% à 12,45 euros.Sur le SRD, c'est aujourd'hui la séance de prorogation, c'est-à-dire le dernier jour du mois boursier. Là aussi, très peu d'animation. Quelques belles progressions malgré tout du côté des " penny stocks ", les valeurs de moins de un euro. Highwave Optical bondit de 18,18 % à 0,65 euro. Gemplus avance de 3,85 % à 0,81 euro. Eurotunnel monte de 9,89 % à 1 euro.A la baisse, Completel, bien orientée la semaine dernière, redescend de 17,86% à 0,23 euro. Transiciel recule de 6,59% à 10,2 euros. Business Objects perd 4,63% à 19,78 euros. Alstom chute de 3,21% à 7,85 euros. Dans un entretien au Wall Street Journal publié aujourd'hui, Philippe Jaffré, le directeur financier du fabricant d'équipements électriques et de transports, indique qu'Alstom pourrait mettre en vente une deuxième série d'actifs afin de satisfaire, si besoin, ses objectifs de désendettement. Le programme Restore Value prévoit de ramener la dette du groupe de 3,9 milliards d'euros à 1,5 milliard d'ici mars 2003.Enfin, au Second Marché, Acces Industrie finit réservée à hausse, sur un gain de 56,06% à 1,03 euro, après l'annonce du rééchelonnement d'une partie de sa dette. Olivier PinaudCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :