La CAC ouvre sous les 3.600 points, Carrefour plonge, L'Oréal résiste

Après avoir clôturé à son plus bas depuis la fin septembre, la Bourse de Paris a ouvert en repli de 2,24% à 3.574,30 points. La chute des marchés américains à leur niveaux de 1997 continue d'alimenter la spirale baissière alors que l'opérateur de télécommunications Qwest, déjà dans le collimateur de la SEC, fait désormais l'objet de poursuites pénales. Les investisseurs sont d'autant plus inquiets que la période de publication des résultats trimestriels et semestriels entre dans une phase ascendante, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Dans ce contexte, le bénéfice meilleur que prévu du géant de l'Internet Yahoo! fera figure de lot de consolation. A 9h25, le CAC 40 reculait de 2,19% à 3.576,17 points.Sur le plan économique, les investisseurs attendent, à 14h30, deux statistiques américaines : les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice des prix à la production de juin.Plus forte baisse du CAC, Carrefour recule de 5,10% à 47,45 euros. Le groupe a annoncé une baisse de 2,8%, à 18,65 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier semestre, alors que les analystes attendaient plus de 19 milliards.L'Oréal gagne 0,66% à 76,30 euros après l'annonce d'un chiffre d'affaires semestriel en ligne avec les attentes des analystes. Le groupe cosmétique a enregistré une hausse de 5,6% de son activité à 7,4 milliards d'euros (+8,6% à données comparables).Renault cède 4,05% à 43,10 euros et Peugeot 1,45% à 46,17. Selon le Wall Street Journal, l'Association des constructeurs européens d'automobiles devrait annoncer aujourd'hui une baisse de 8% des immatriculations en Europe occidentale au mois de juin.Vivendi Universal abandonne 4,25% à 16,21 euros. L'agence de notation Standard & Poor's a fait savoir hier qu'elle continuait de surveiller l'évolution du refinancement du groupe de médias. Elle a ajouté que sa note était susceptible d'être à nouveau abaissée si cette évolution n'était pas satisfaisante.Les valeurs financières continuent de reculer sur la crainte de leur exposition aux entreprises en difficultés comme PPR, Vivendi et France Télécom.Axa abandonne 3,86% à 15,44 euros, BNP Paribas 2,91% à 50 et la Société Générale 2,07% à 59,15. En hausse de 2,93% hier en anticipation de son entrée dans le CAC 40, le Crédit Agricole recule de 0,71% à 20,95 euros.Enfin, Seb perd 1,74% à 87,50 euros à quelques heures de la publication de son chiffre d'affaires du premier semestre.John WiburgCopyright Invest
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.