Club Med en baisse après l'annonce d'un appel au marché

De grosses applications ont été passées sur le titre Club Mediterranée en début de séance. Ce n'est qu'un peu plus tard que les raisons de ces mouvements massifs ont été connues.Le groupe de tourisme a annoncé mardi qu'il lançait un emprunt obligataire à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes (Océane), d'un montant de 125 millions d'euros, arrivant à échéance au 1er novembre 2008. Le montant de l'émission pourrait être porté à 144 millions d'euros en cas d'exercice de l'option de surallocation, précise le groupe.Les Océane, qui viendront à échéance le 1er novembre 2008, seront assorties d'un coupon de 3% et seront remboursées à leur date d'échéance, en l'absence de conversion, échange ou remboursement anticipé, à un montant compris entre 114,9% et 118,9% du prix d'émission, représentant un taux de rendement actuariel brut à l'échéance compris entre 5% et 5,50%, selon les modalités envisagées par le groupe.Les Océane seront offertes aux investisseurs institutionnels dans le cadre d'un placement privé international. Elles seront par ailleurs offertes au public en France à compter du 24 avril et jusqu'au 26 avril inclus. Les modalités définitives de l'offre devraient être déterminées le 23 avril."La présente émission est destinée à restructurer et refinancer la dette existante sans augmenter le niveau d'endettement net, bénéficier d'un coût de financement attractif et renforcer le structure financière par la création de fonds propres", explique le Club Med dans un communiqué. Les principaux actionnaires du groupe (Exor/Ifil à 23,8%, CDC 8,2% et Rolaco 4,7%) ont l'intention de souscrire à l'émission à un niveau "visant à maintenir leur participation à un niveau sensiblement équivalent à leur quote-part actuelle".Le prix d'émission devrait faire ressortir une prime comprise entre 23% et 28% par rapport au cours de référence de l'action Club Méditérranée déterminé à la date de fixation des conditions définitives de l'offre. Une prime qui entraîne des arbitrages de gérants en faveur de l'Océane, au détriment de l'action. Celle-ci perdait jusqu'à 4% en séance avant de clôturer en baisse de 1,28% à 46,20 euros.latribune.fr avec AFP

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.