Les marchés américains, longtemps indécis, choisissent finalement la hausse

 |  | 734 mots
Lecture 4 min.
Le Dow Jones finit sur un gain de 1,5 % à 9762,86 points, tandis que le Nasdaq prend 1,08 % à 1913,44 points et le S&P 500 1,17 % à 111 3,57 points. Les investisseurs ont été longtemps partagés aujourd'hui par des informations contradictoires. Si la hausse surprise de 0,2 % du PIB américain au quatrième trimestre, alors que les économistes tablaient sur un recul de plus de 1 %, est une bonne nouvelle, ce nouveau signe de reprise de l'économie américaine laisse entrevoir la fin du cycle de baisse des taux. C'est d'ailleurs ce qu'a confirmé, un peu plus tard, la Réserve Fédérale en laissant ses taux d'intérêt inchangés en raison des signes prometteurs de reprise économique. Il a fallu attendre la fin de la séance pour voir l'optimisme lié aux perspectives de redressement de l'économie l'emporter sur les anticipations de fin de baisse des taux. Au beau milieu du scandale Enron, les inquiétudes des investisseurs sur les pratiques comptables des entreprises, inquiétudes relancées par des informations faisant état d'irrégularités dans la comptabilité de Tyco, ont également pesé sur la tendance une bonne partie de la séance.Du côté des valeurs, ATT cède 2,25 % à 17,41 dollars. Le premier opérateur américain de téléphonie longue distance a annoncé, au quatrième trimestre, une baisse de son bénéfice proforma, de 24 à 5 cents, et un recul de 9,5 %, à 12,59 milliards de dollars, de son chiffre d'affaires. Le groupe a prévenu que cette baisse allait se poursuivre cette année dans les services longue distance.AOL Time Warner a annoncé que son chiffre d'affaires et son EBITDA stagneraient au premier trimestre 2002 par rapport à la même période de l'année dernière, mais il a maintenu ses prévisions d'une hausse de 8 à 12 % de l'EBITDA et de 5 à 8 % du chiffre d'affaires cette année. Le numéro un mondial des médias et de l'internet a publié, au titre du quatrième trimestre, un bénéfice par action de 0,33 dollar, en ligne avec les anticipations des analystes. Le titre recule de 1,5 % à 26, 30 dollars.Philip Morris a dégagé au quatrième trimestre 2001 un bénéfice net de 2,2 milliards de dollars, en hausse de 7,8 % par rapport à la même période de l'année précédente, et ceci pour un chiffre d'affaires de 22 milliards de dollars (+13,2 %). Le bénéfice par action ressort à 99 cents, en ligne avec les prévisions des analystes. Par ailleurs, la maison-mère du premier fabricant mondial de tabac a annoncé que son directeur financier, Louis Camilleri, remplacerait l'actuel président directeur général, Geoffrey Bible au mois d'avril. Le titre Philip Morris cède 0,4 % à 49,59 dollars.Veritas Software chute de 6,59 % à 43,11 dollars. La dette de l'éditeur de logiciels de gestion du stockage s'est creusée au quatrième trimestre, mais son bénéfice proforma, hors éléments exceptionnels, a diminué moins que prévu. Les investisseurs ont toutefois été déçus par la révision en hausse moins forte que prévu de sa prévision de chiffre d'affaires pour l'exercice 2002.Tyco sème un peu plus le doute sur les pratiques comptables des grandes entreprises américaines, alors que le scandale Enron pourrait éclabousser la Maison Blanche. Selon le New York Times, le président directeur général et le directeur financier du groupe diversifié auraient vendu pour plus de 100 millions de dollars de titres de société l'année dernière, sans révéler ces transactions. Le titre Tyco, qui s'est effondré de 18 % en cours de séance, termine sur un gain de 3,57 %, à 34,85 dollars, après les propos rassurants de certains analystes sur la société. .Kraft Foods, le premier groupe agro-alimentaire d'Amérique du Nord, a annoncé une hausse de 34 % de ses bénéfices au quatrième trimestre. Une performance due aux économies de coûts réalisées grâce à l'acquisition de Nabisco, fin 2000, à la baisse des charges d'intérêts et à une forte progression des volumes. Kraft Foods avance de 4,29 % à 35,50 dollars.Enfin, selon le Wall Street Journal, ChevronTexaco envisage de lancer une OPA hostile sur Phillips Petroleum ou sur Conoco afin d'éviter que le projet de fusion des deux sociétés n'aboutisse. Le deuxième groupe pétrolier américain a par ailleurs annoncé une perte nette de 2,52 milliards de dollars, soit 2,36 dollars par action, au quatrième trimestre 2001. ChevronTexaco perd 2,43 % à 83,1 dollars.Christine CousseauCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :