La chute de la confiance n'affecte pas Wall Street

 |  | 653 mots
Lecture 3 min.
Séance de consolidation à Wall Street après la belle progression de la veille. Le Dow Jones perd 0,37 % à 8 680 points. L'indice élargi S&P 500 monte de 0,42 % à 902 points. Le Nasdaq gagne 0,67 % à 1 344 points. Les marchés américains ont donc plutôt bien résisté à l'annonce d'une forte chute de l'indice de confiance du consommateur américain en juillet à 97,1 contre 101 attendus et après 106,3 en juin. Il s'agit de la plus forte baisse depuis octobre 2001, après les attentats du 11 septembre. Les investisseurs ne sont pas réellement surpris par ce net repli de la confiance, dans un contexte boursier peu susceptible de redonner le moral aux ménages américains. Les économistes attendent surtout la publication, demain, de la première estimation du PIB américain pour le deuxième trimestre pour se faire une idée plus précise de l'état de santé de l'économie américaine.ChevronTexaco perd 1,86 % à 73 dollars. Le bénéfice net de la compagnie pétrolière a chuté de 81 %, à 407 millions de dollars, au deuxième trimestre 2002 en raison d'une baisse des prix du pétrole et du gaz et d'une provision de plus de 530 millions de dollars pour couvrir l'effondrement de la valeur de sa participation de 26,5 % dans le courtier en énergie Dynegy. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels ressort ainsi à 1,16 dollar contre 2,1 dollars un an plus tôt. Les analystes tablaient sur un BPA de 1,37 dollar, selon First Call. Le groupe a néanmoins confirmé qu'il pensait pouvoir atteindre début 2003 son objectif de 2,2 milliards d'économies annuelles, liées aux synergies dégagées par la fusion entre Chevron et Texaco.AT&T et AOL Time Warner ont décidé de suspendre temporairement l'introduction en Bourse de leur coentreprise Time Warner Entertainment (TWE). Les deux groupes cherchent une alternative à cette offre publique. AT&T détient une part minoritaire dans TWE qui regroupe la chaîne de télévision HBO, Warner Brothers Studios et des actifs dans la télévision par câble. La décision est bien perçue. AT&T est l'une des plus fortes progression de Dow Jones : + 2,67 % à 10 dollars. AOL Time Warner monte de 7,08 % à 12,4 dollars.Les autres "blue chips", les principales capitalisations, évoluent en ordre dispersé. General Electric gagne 3,78 % à 31,6 dollars. Citigroup grimpe de 1,92 % à 33,95 dollars. IBM prend 0,86 % à 71,79 dollars. Le groupe informatique a annoncé après la clôture le rachat de PWC Consulting pour 3,5 milliards de dollars, payables en actions et en numéraire. A l'inverse, Microsoft perd 0,31 % à 48,1 dollars. Coca Cola lâche 2,59 % à 48,15 dollars. Enfin Du Pont chute de 4,21 % à 42,1 dollars.Merrill Lynch est dans le collimateur d'une commission d'enquête du sénat américain pour son rôle dans l'ascension puis la faillite du groupe de courtage en énergie Enron. Les sénateurs estiment que la banque d'affaires a contribué par des transactions financières douteuses à gonfler les revenus d'Enron. Des cadres dirigeants ont témoigné. D'autres n'ont pas souhaité le faire, profitant d'un article de la constitution américaine. L'action monte tout de même de 0,69 % à 36,5 dollars.Corning s'effondre de 21,59 % à 2,47 dollars. Moody's et S&P ont dégradé la dette à long terme du premier fabricant mondial de fibres optiques au rang d'obligation spéculative (junk bond). Le groupe avait auparavant annoncé son intention d'émettre 500 millions de dollars d'actions convertibles en vue de réduire sa dette à long terme et de financer son activité.KLA-Tencor monte de 3,68 % à 40,34 dollars. Le groupe de semi-conducteurs doit publier ses résultats semestriels dans la soirée. L'indice des semi-conducteurs de Philadelphie était bien orienté après l'annonce par le néerlandais ASM d'une hausse de 56 % de ses commandes au deuxième trimestre 2002 par rapport aux trois premiers mois de l'année.Toujours sur le Nasdaq,  Amgen reprend 3,34 % à 45,49 dollars. Salomon Smith Barney est passé à " achat fort " sur la valeur. L'action du groupe de biotechnologies avait été fortement attaquée ces derniers jours. Olivier PinaudCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :