Plus forte chute de l'année à Wall Street

 |  | 563 mots
Lecture 3 min.
Très mauvaise séance à Wall Street. Le Dow Jones perd 2,51 % à 9.618,24 points, le S&P 500 recule de 2,86 % à 1.100,64 points et le Nasdaq abandonne 2,62 % à 1.892,96 points alors que près de 1,7 milliard de titres ont été échangés. C'est bien évidemment la plus forte baisse de l'année. Pourtant, l'annonce d'une amélioration de la confiance des consommateurs en janvier rendait optimiste. Mais cela n'a pas duré. Les opérateurs attendent ce soir le traditionnel discours du président Bush sur l'état de l'Union. Il pourrait donner des indications sur le budget de la défense. Les investisseurs restent également prudents alors que la Réserve fédérale doit annoncer demain sa décision en matière de politique monétaire. Le consensus table sur un statu quo. Mais surtout les publications de résultats des sociétés sont très mauvaises.Tyco fait de nouveau parler de lui aujourd'hui. Déjà sur la sellette depuis l'annonce de son projet de scission, le conglomérat est maintenant dans le collimateur de la SEC, le gendarme de la Bourse. Tyco aurait versé 20 millions de dollars à un intermédiaire pour s'assurer l'acquisition de CIT Group., payée 10 milliards de dollars. Le titre Tyco s'effondre de 19,88 % à 33,65 dollars.Grosse chute également, celle de Williams : - 17,79 % à 1,34 dollar. Le courtier en énergie a reporté la publication de ses comptes du quatrième trimestre 2001. Il pourrait avoir du mal à rembourser son énorme dette. Cela ne présage rien de bon après les déboires d'Enron.Coca-Cola perd 2,76 % à 44 dollars. Le bénéfice de 0,37 dollar par action au quatrième trimestre est en ligne avec le consensus First Call. Mais, le géant mondial du soda pense que 2002 sera rendue difficile par une concurrence effrénée et par les difficultés en Amérique du sud. Il table toutefois sur une progression de 11 à 12% de ses résultats en 2002.WorldCom tombe de 13,3 % à 10,4 dollars. Les agences de notation de crédit pourraient, selon la rumeur, revoir en baisse leur opinion sur l'opérateur téléphonique. Le troisième opérateur américain de téléphonie mobile, AT&T Wireless, a accusé une perte nette de 48 cents par action au quatrième trimestre, contre un bénéfice de 15 cents par titre un an plus tôt. La perte des activités maintenues ressort à 14 cents par action, contre un déficit de 6 cents attendu par les analystes. Le titre perd 0,85 % à 11,65 dollars. Honeywell s'enfonce de 3,59 % à 30,9 dollars. Le groupe diversifié dans la défense et les systèmes de sécurité privés a annoncé une baisse de 53% de son résultat net au quatrième trimestre. Hors exceptionnels, le bénéfice ressort à 55 cents par action, comme prévu par les analystes.IBM va prochainement changer de tête. Louis Gerstner quittera son poste de président le 1er mars prochain. Il sera remplacé par Sam Palmisano. Le titre recule de 4,76 % à 103 dollars.Quelques progressions toutefois. Texas Instruments continue sur sa lancée d'hier : + 5,6 % à 29,95 dollars. Expedia monte de 10,05 % à 55,86 dollars. Hors exceptionnels, le résultat de l'agence de voyages en ligne ressort à 31 cents par titre, contre 10 attendus par le consensus First Call. Enfin, Merck progresse de 0,91 % à 57,5 dollars. Le groupe pharmaceutique veut introduire en Bourse sa division Merck-Medco, acquise en 1993. La cession totale de cette filiale devrait être achevée dans les douze mois suivant son introduction en Bourse. Olivier PinaudCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :