Wall Street s'enfonce

 |  | 723 mots
Lecture 4 min.
Le Dow Jones clôture en baisse de 1.06% à 7 702.34 points après avoir touché un nouveau plus bas sous les 7 700 points à 7 682 points. Le Nasdaq Composite clôture en baisse de 4.18% à 1 228.98 points sur ses plus bas niveaux de l'année. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 2.65% à 798.12 également au plus bas de l'année.Du côté des valeurs, on retiendra Novellus, qui recule de 9.48% à 26.75 dollars. L'équipementier pour semi-conducteurs a publié des résultats conformes aux attentes pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires sur la période atteint 222.1 millions de dollars, contre 376.9 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices sont également en baisse à 12 millions de dollars, ou 8 cents par action, contre 59.2 millions de dollars, ou 40 cents par action, sur le deuxième trimestre de l'exercice 2001. Le fabricant a profité de cette publication pour réduire ses perspectives pour le troisième trimestre et table désormais sur un chiffre d'affaires de 250 millions de dollars, correspondant à un bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, de 10 cents, alors que les analystes tablaient sur des revenus de 257 millions de dollars pour un bénéfice par action de 15 cents.Du côté des équipementiers télécom, Lucent chute de 21.43% à 1.65 dollar. La société, basée dans le New Jersey, a publié ses résultats pour le troisième trimestre. Le groupe accuse une perte sur la période et, ce, pour le neuvième trimestre consécutif. Les revenus sont en baisse à 2.9 milliards de dollars, contre 5.9 milliards de dollars l'année dernière. Les pertes sur la période ressortent à 7.91 milliards de dollars, ou 2.31 dollars par action, contre 3.24 milliards de dollars, ou 95 cents par action, au troisième trimestre de l'exercice 2001. Lucent a annoncé 7 000 suppressions d'emplois, soit 13% de sa masse salariale. Depuis 1999, le groupe a réduit ses effectifs de 70%.Du côté des valeurs financières, c'est la baisse qui domine avec JP Morgan et Citigroup en tête qui perdent, respectivement, 18.11% à 20.08 dollars et 15.73% à 27 dollars. Les deux premiers groupes bancaires américains sont en baisse alors que s'ouvrent les auditions devant le Sénat afin de déterminer le rôle joué par les deux établissements dans la débâcle du courtier en énergies, Enron. Dans le secteur de la pharmacie, Bristol-Myers Squibb abandonne 3.21% à 21.10 dollars. Le numéro six mondial du secteur a publié des résultats en forte baisse par rapport à l'année dernière et en-dessous des attentes des analystes. Pour le deuxième trimestre, les bénéfices accusent une baisse de 63% à 440 millions de dollars, ou 23 cents par action, contre 1.2 milliard de dollars, ou 61 cents par action, reporté pour le deuxième trimestre 2001 et 26 cents par action attendus par les opérateurs. Le chiffre d'affaires recule de 14% à 4.1 milliards de dollars.Du côté des hausses, on relèvera Colgate-Palmolive, qui progresse de 4.17% à 47.20 dollars. Le groupe a publié des résultats supérieurs aux attentes des opérateurs pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse à 2.3 milliards de dollars, contre 2.2 milliards de dollars l'année dernière. Les bénéfices sont également en hausse à 327 millions de dollars, ou 55 cents par action, contre 287.2 millions de dollars, ou 47 cents par action, publiés l'année dernière et 54 cents par action attendus par les analystes. Colgate-Palmolive précise qu'il table sur une progression à deux chiffres de son bénéfice net pour l'exercice en cours.Sur le marché des changes, l'euro marque une pause. Bien orienté en première partie de séance avec le rebond des marchés d'actions qui se profilait à l'horizon, le dollar finit en hausse non loin des plus hauts enregistrés plus tôt dans la journée. L'euro repasse sous le niveau de la parité à 0.9866. Même tendance pour la devise japonaise, qui se replie et repasse au-dessus de la barre des 117 yens pour un dollar à 117.63, contre 116.20 hier en clôture.Sur le marché obligataire, les taux d'intérêt se tendaient légèrement en début de journée mais se détendent finalement avec la nouvelle faiblesse des marchés d'actions. Le 2 ans se détend à 2.25% contre 2.34% hier. Le 5 ans termine la séance à 3.47% contre 3.56% la veille. Le 10 ans, de son côté, se détend de 3 point de base à 4.41%.Jean-Francois Vouillot à New YorkCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :