Le CAC efface ses pertes initiales, Vivendi progresse de 9,2%

Après avoir ouvert en baisse de 1,59% à 3.036,85 points, la Bourse de Paris a quasiment effacé ses pertes peu avant 10 heures. Le marché subit des prises de bénéfices jugées normales au terme d'un rebond de 16,17% en quatre séances. Les valeurs technologiques sont les plus attaquées après l'annonce par Intel, le numéro un mondial des semi-conducteurs, de résultats inférieurs aux attentes au troisième trimestre. Vivendi Universal poursuit sa progression alors que le britannique Vodafone a annoncé le rachat des participations de BT et SBC dans Cegetel.A 9h55, le CAC gagnait 0,53% à 3.102,52 points.L'actualité économique de ce mercredi est entièrement européenne. Outre l'emploi en Grande-Bretagne, les investisseurs attendent, à midi, la statistique définitive de l'inflation de la zone euro au mois de septembre. En première estimation, les prix à la consommation avaient été annoncés en hausse de 0,1% sur un mois et de 2,1% en glissement annuel.Vivendi Universal progresse de 9,17% à 14,65 euros. L'opérateur britannique de téléphonie mobile Vodafone a déclaré s'être entendu avec BT (ex-British Telecom) et l'américain SBC en vue du rachat de leurs participations, de respectivement 15% et 26%, dans Cegetel pour un montant de 6,3 milliards d'euros. Vodafone ajoute qu'il a fait une offre non contraignante de 6,77 milliards d'euros sur les 44% que détient VU dans Cegetel et précise que Vivendi n'a pas encore répondu. L'ensemble des offres du Britannique valorise Cegetel 15,4 milliards d'euros.Vivendi Environnement perd en revanche 0,65% à 22,82 euros. VE a vendu sa participation de 31,4% dans South Staffordshire à la société de Bourse Colins Stewart, a annoncé le groupe britannique. La cession a été réalisée au prix de 430 pence par action, soit un montant total de 84,7 millions de livres.STMicroelectronics recule de 3,06,% à 16,15 euros après les résultats décevants annoncés par l'américain Intel. Le numéro un mondial des semi-conducteurs a en effet dégagé un bénéfice, hors exceptionnels, de 11 cents par action au troisième trimestre, contre 13 cents attendus par les analystes. De plus, le créateur du Pentium table sur un chiffre d'affaires stable, voire en hausse de 6%, au quatrième trimestre par rapport au troisième. Par ailleurs, STM serait en discussions avec l'américain Motorola en vue du rachat de son pôle de microprocesseurs, rapporte le Financial Times. Une opération qui ferait du groupe franco-italien le numéro deux mondial du secteur, derrière Intel. Si STM a démenti avoir tenu des discussions en ce sens, des responsables français et italiens ont déclaré au quotidien que les deux groupes discutaient d'un accord qui créerait un ensemble réalisant un chiffre d'affaires annuel d'au moins 11,1 milliards d'euros.Les autres grandes TMT de la cote reculent également sous l'effet de dégagements bénéficiaires et dans l'attente des résultats trimestriels d'IBM, Apple Computer et Advanced Micro Devices. Alcatel perd 0,29% à 3,48 euros, Cap Gemini 2,96% à 18,05 et Thomson Multimédia 1,71% à 14,94 euros.France Télécom progresse de 1,59% à 10,21 euros. Sa filiale Orange perd toutefois 2,78% à 5,59 euros.Areva est réservé à la hausse sur un dernier cours de 146 euros (+5,42%). Le groupe a accusé un recul de 50%, à 104 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre. Le résultat opérationnel ressort en hausse de 3,1% à 168 millions. Le pôle connectique FCI du groupe accuse une perte de 95 millions d'euros, contre un bénéfice de 17 millions un an plus tôt. Dans un entretien accordé à La Tribune, Anne Lauvergeon, présidente du directoire d'Areva, déclare que " soit FCI sera revenu à meilleure fortune (à la fin 2003), soit nous en aurons tiré les conséquences. Dire aujourd'hui que FCI doit être vendu sans délai, c'est seulement vouloir porter un coup à l'entreprises et à ses salariés ". Nexans abandonne 2,05% à 9,55 euros. La filiale câbles d'Alcatel a fait état d'un léger repli de son chiffre d'affaires au troisième trimestre à 1,039 milliard d'euros, contre 1,140 un an plus tôt. Sur neuf mois, l'activité a diminué de 11,1% à 3,27 milliards d'euros.Séché Environnement s'octroie 4,03% à 32,25 euros. Le groupe a annoncé une perte nette de 1,8 million d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 1,7 million un an plus tôt. En revanche, le résultat d'exploitation progresse de 29,9% à 10 millions d'euros et l'excédent brut d'exploitation enregistre une croissance de 26,7% à 21,8 millions. Le spécialiste du traitement des déchets précise que la perte nette s'explique essentiellement par des charges exceptionnelles liées aux frais d'acquisition de Trédi Environnement, racheté au printemps dernier.Enfin, Bonduelle s'adjuge 5,56% à 71,25 euros après l'annonce d'une progression de 81%, à 45,2 millions d'euros, de son bénéfice net de l'exercice 2001-2002. Le groupe précise cependant qu'en dehors des éléments exceptionnels, le résultat net ressort à 34 millions d'euros.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.