Paris soutenu par les valeurs de défense et les TMT, sauf Altran

Comme ses homologues européennes, la Bourse de Paris s'inscrit en forte hausse à mi-séance. Les marchés bénéficient de la bonne orientation des valeurs technologiques, des télécommunications et de la pharmacie, ainsi que de la fermeté du secteur de la défense après l'accord de coopération signé entre Thales, EADS, Finmeccanica et Northrop. La progression des contrats futures sur indices américains laisse par ailleurs entrevoir une hausse de Wall Street cet après-midi. A l'inverse, AGF recule après l'annonce de provisions, alors que le réassureur Scor a effacé ses pertes initiales.A midi cinq, le CAC 40 gagnait 1,81% à 3.219,72 points, dans un volume d'affaires limité à environ 690 millions d'euros sur les valeurs de l'indice. Au même moment, le Footsie londonien avançait de 1,32%, et le DAX progressait de 1,88% à Francfort. Sur le marché des changes, l'euro est stable face à la devise américaine à 1,0092 dollar, contre 1,0094 vendredi soir à New York.Plus forte hausse de l'indice, EADS s'adjuge 5,45% à 11,23 euros. Selon une dépêche de l'agence Bloomberg, le groupe européen va coopérer avec l'américain Northrop, l'italien Finmeccanica et le français Thales à l'élaboration d'un radar dans le cadre du programme de surveillance terrestre de l'OTAN. Thales progresse de 4,43% à 25,94 euros, également porté par l'annonce d'un bon chiffre d'affaires à neuf mois.France Télécom avance de 5,02% à 13,19euros. Merrill Lynch a relevé sa recommandation sur le secteur européen des télécoms de "sous-pondérer" à "pondérer" légèrement.Les valeurs technologiques bénéficient des prévisions de Nokia. Dans un entretien accordé au Financial Times, le directeur général du fabricant de téléphones mobiles table sur une croissance de 10 à 15% par an du marché mondial des terminaux portables sur les trois prochaines années. Alcatel gagne ainsi 2,62% à 5,48 euros. STMicroelectroninics 3,02% à 22,18 euros et Cap Gemini 2,07% à 26,10. Selon le magazine britannique The Business, la SSII envisage de supprimer environ 700 postes en Grande-Bretagne.A l'inverse, Altran Technologies chute de 18,03% à 5,73 euros. UBS Warburg a dégradé le titre d'"alléger" à "vendre" avec un objectif de cours de 2 euros. Le groupe a annoncé qu'à la suite de son audit interne il revoyait en baisse de 21 millions d'euros son résultat net semestriel par rapport aux chiffres publiés initialement. Le bénéfice net avant survaleurs, amortissements et exceptionnels de la SSII ressort ainsi à 33 millions d'euros au premier semestre, contre 54 millions initialement annoncés. Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois de l'année progresse de 16,5% à 1,029 milliard d'euros.Vivendi Universal cède 0,34% à 11,56 euros. Sa filiale Canal + a remporté la diffusion des matchs du championnat de France de football pour la période 2004-2007 pour 480 millions d'euros. Patrick Le Lay, PDG de TF1, premier actionnaire de TPS, conteste les choix de la Ligue de football professionnel et engage ce lundi un recours devant le Conseil de la concurrence avant de déposer plainte à Bruxelles dans la semaine.Les valeurs pharmaceutiques font preuve de fermeté à la suite d'informations évoquant l'éventuelle cession par l'allemand Bayer de son pôle pharmaceutique. Certains analystes indiquent que le franco-allemand Aventis pourrait être intéressé. L'action Aventis s'adjuge 1,28% à 59,15 euros. Par ailleurs, Aventis Pasteur a annoncé qu'il investira 150 millions d'euros dans son outil industriel en France et aux Etats-Unis. De son côté, Sanofi-Synthélabo avance de 2,27% à 60,95 euros.TotalFinaElf s'adjuge 1,45% à 140 euros dans le sillage des cours du brut à la suite des craintes d'attentats terroristes dans le métro de Londres. Par ailleurs, une trentaine d'inspecteurs en désarmement de l'ONU ont quitté Chypre pour Bagdad où ils sont attendus cet après-midi.Casino s'octroie 4,26% à 68,50 euros, porté par des achats spéculatifs après l'annonce d'un accord avec Auchan dans les services aux PME.AGF recule de 3,63% à 32,88 euros. L'assureur a annoncé qu'il allait passer d'importantes provisions pour dépréciations d'actifs à la fin de l'année en raison de la baisse des marchés financiers. Le groupe indique par ailleurs qu'il "reste prudent quant aux perspectives de résultat net pour l'exercice 2002".En baisse ce matin, Scor gagne désormais 3,28% à 6,30 euros après l'annonce d'une perte nette de 425 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, contre un déficit de 199 millions un an plus tôt. Pour l'ensemble de 2002, le réassureur table sur une perte de l'ordre de 400 millions d'euros, contre 250 millions précédemment estimés. Scor prévoit en outre une augmentation de capital de 350 à 400 millions d'euros. Enfin, l'actif net comptable ressortait à 21,16 euros par action à fin septembre, contre 36,70 euros un an plus tôt.Schneider Electric est quasi-stable à 49,56 euros (+0,16%). Selon La Tribune, le comité de direction de Legrand a fait savoir dans une lettre à Henri Lachmann qu'il s'oppose à la fusion avec Schneider.Arcelor gagne 4,31% à 11,37 euros. Le groupe a fait état d'une baisse de son résultat net, à 50 millions d'euros au troisième trimestre, contre 73 millions sur la même période de l'an dernier. Le bénéfice opérationnel progresse en revanche à 243 millions d'euros contre 132 millions. L'endettement financier du sidérurgiste s'élevait à 6,036 milliards d'euros à fin septembre, contre 6,51 milliards à fin décembre 2001. Enfin, en dépit d'une "conjoncture décevante" le groupe "table sur une évolution positive de ses résultats".Enfin, Air France s'apprécie de 5,34% à 11,84 euros. La compagnie aérienne doit publier ses résultats du premier semestre 2002-2003 après la clôture. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.