Paris en repli, Alstom et Scor flambent

Après un repli initial de 0,66%, à 3.197,56 points, la Bourse de Paris se maintient juste en dessous des 3.200 points, dans un marché qui marque une pause après une progression de 3,51% la veille. Les valeurs technologiques subissent des prises de bénéfices tandis qu'Alstom et Scor progressent de plus de 10% après l'annonce de changements à la tête des deux groupes. Sur le plan macro-économique, les investisseurs seront attentifs à la publication, à 16 heures, de l'indice ISM d'octobre dans les services aux Etats-Unis. Les économistes interrogés par Bloomberg tablent sur un repli à 52, contre 53,9 en septembre. Mais le véritable événement aura lieu demain avec la décision de la Fed en matière de taux. Les analystes anticipent un assouplissement monétaire.A 9h30, le CAC 40 cédait 0,60% à 3.199,28 points.Plus forte hausse du SRD, Alstom progresse de 12,37% à 7,36 euros. Le groupe a fait état d'une baisse de son bénéfice net à 11 millions d'euros au premier semestre 2002-2003, contre 92 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel progresse en revanche à 543 millions d'euros, contre 523 millions. Pour l'ensemble de l'exercice 2002-2003, le groupe table sur une marge opérationnelle de 5%. Les analystes interrogés par Reuters tablaient sur une perte nette de 16 millions d'euros, et sur un bénéfice opérationnel de 498 millions d'euros. Alstom a par ailleurs annoncé ce matin la nomination de Patrick Kron au poste de président, en remplacement de Pierre Bilger à compter de janvier prochain. Patrick Kron est l'actuel président du directoire d'Imerys.Scor suit immédiatement avec un gain de 10,04% à 8 euros. Le conseil d'administration du réassureur a nommé Denis Kessler à la tête du groupe en remplacement de Jacques Blondeau, qui a immédiatement quitté ses fonctions. Ancien vice-président délégué du Medef, Denis Kessler s'est fixé comme priorité le retour à la rentabilité de Scor, qui a annoncé la semaine dernière une perte prévisionnelle de 250 millions d'euros pour l'exercice 2002.Les grandes technologiques du CAC 40 subissent des prises de bénéfices. Alcatel perd ainsi 4,41% à 5,42 euros et STMicroelectronics 1,41% à 21,70.Vivendi Universal gagne 1,08% à 12,20 euros. Le groupe de médias étudie différents scénarios pour prendre le contrôle de Cegetel, et pourrait faire une annonce à ce sujet d'ici la semaine prochaine, selon l'agence Reuters qui cite des sources proches du dossier. VU a par ailleurs annoncé que la justice américaine venait d'ouvrir une enquête pénale préliminaire sur la société. Vivendi fait déjà l'objet, à New York, d'une plainte en nom collectif de la part d'actionnaires minoritaires, ainsi que d'une information judiciaire ouverte par le parquet de Paris à la suite d'une plainte contre X déposée par l'Association de défense des actionnaires individuels (Appac).Lafarge, qui doit tenir son assemblée générale cet après-midi, cède 0,88% à 78,80 euros.Imerys cède 0,64% à 124 euros. Le groupe a enregistré une hausse de son bénéfice net, à 124,4 millions d'euros, sur les neuf premiers mois de l'année, contre 97,9 millions sur la même période de l'an dernier. Le résultat net courant progresse de 16,2% à 9,19 millions d'euros. Le groupe spécialisé dans la valorisation des minéraux a confirmé son objectif d'une hausse de 15% de son résultat net courant annuel. Enfin, en raison du prochain départ de Patrick Kron pour Alstom, Gérard Buffière, actuel responsable de la branche pigments et additifs du groupe, prendra la tête d'Imerys en janvier.Enfin, Accor perd 1,37% à 36,12 euros et Carbone Lorraine grignote 0,21% à 28,08. Les deux groupes doivent publier leur chiffre d'affaires du troisième trimestre après la clôture. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.