Le CAC 40 finit fort, à + 3,76 %

Le CAC 40 finit sous les 3.200 points, mais l'indice de la Bourse de Paris a tout de même connu une nouvelle très belle journée. Il termine en hausse de 3,76 % à 3.183 points. En séance, on a même touché 3.208 points (+4,59 %). A New York, le Dow Jones progresse de 2,67 % et le Nasdaq gagne 3,17 %. Les résultats trimestriels des grandes entreprises comme IBM ou Nokia montrent quelques signes d'amélioration. Et ont regonflé le moral des boursiers.En revanche, les statistiques du jour sont mi-figue, mi-raisin. La production industrielle américaine en septembre a baissé de 0,1 % alors que les économistes attendaient une amélioration de 0,1 %. De plus, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont franchi en hausse le seuil des 400.000 unités, pour la première fois depuis le 17 août dernier. Seules les mises en chantiers vont dans le bon sens (+13,3 % à 1,843 million). A Paris, la plus forte progression du CAC 40 revient à Cap Gemini, et de loin. L'action de la SSII progresse de 26,39 % à 22,75 euros. La société de conseil informatique a maintenu son objectif de marge opérationnelle de 2,5 % pour l'ensemble de l'exercice et envisage d'accélérer son programme de réduction des coûts. Car, après un premier semestre difficile (perte nette de 256 millions d'euros pour un recul de 15,9% du chiffre d'affaires), l'activité restera déprimée au second semestre. Cap Gemini prévoit ainsi un chiffre d'affaires inférieur d'environ 7% à celui du premier.Sur le SRD, toutes les valeurs informatiques sont en grande forme. Altran bondit de 29,52 % à 5,09 euros. Transiciel monte de 33,6 % à 5,05 euros. Atos Origin gagne 19,83 % à 31,42 euros. Et Sopra s'envole de 27,55 % à 16,9 euros. Cela faisait des mois que les SSII n'avaient pas connu pareille fête.Vivendi Universal avance de 10,7 % à 15 euros. L'agence de notation S&P pourrait prochainement faire " évoluer " sa perspective sur la dette du groupe de médias. Elle est actuellement " négative ". Par ailleurs, concernant Cegetel, Chris Gent, le PDG de Vodafone, a réaffirmé qu'il ne relèverait son offre de rachat en aucun cas. Compte tenu de l'appétit du groupe britannique, Moody's a placé sous surveillance négative la dette à long terme de l'opérateur téléphonique mais a confirmé la note A-2.Alcatel bondit de 16,28 % à 4 euros, dopé par les résultats de son rival Nokia (+ 10,65 % à 16,63 euros). Le Finlandais, premier fabricant mondial de téléphones mobiles, a dégagé un bénéfice imposable de 1,245 milliard d'euros au troisième trimestre, contre 1,18 milliard anticipé par les analystes. STMicroelectronics, l'un des principaux fournisseurs de Nokia, avance de 9,32 % à 17,12 euros. L'action du groupe de semi-conducteurs profite également de la prévision d'Advanced Micro Devices. Le numéro deux mondial du secteur table sur une progression de 20% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre par rapport au troisième.Deuxième séance de forte hausse pour EADS : + 10,55 % à 12,89 euros. Le directeur financier de l'allemand DaimlerChrysler, actionnaire du groupe aéronautique européen, a indiqué qu'il ne projette pas de céder sa participation dans les trois à cinq ans qui viennent.Le Crédit Lyonnais gagne 8,3 % à 37,3 euros sur un regain de spéculation. Selon La Tribune, la vente des 9,5 % détenus par l'Etat serait imminente. Et surtout, les investisseurs parient sur une montée en puissance de l'allemand Allianz. Hier, sa filiale française AGF a reçu l'aval du Comité des établissement de crédit et des entreprises d'investissement (Cecei) pour une éventuelle montée au-dessus des 10% du capital de la banque. L'assureur a calmé le jeu en indiquant qu'il " n'a pas l'intention de faire varier significativement sa participation " dans le Lyonnais. AGF prend 7,6 % à 32,13 euros et Axa, qui envisage de sortir du Groupement des actionnaires partenaires (GAP) du Lyonnais, monte de 2,02 % à 14,14 euros.Enfin, au Second marchée, Cider Santé s'envole de 33,1 % à 15 euros. Le groupe a vendu  pour 30 millions d'euros les laboratoires Fornet. Cette opération lui permet de dégager une plus-value de 14,7 millions d'euros.Olivier PinaudCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.