Paris accentue ses pertes, Gemplus flambe

En baisse de 0,69% à l'ouverture, le CAC 40 a accentué son recul dans la première demi-heure de cotations. Le marché poursuit son mouvement de consolidation dans le sillage de la correction de Wall Street mardi. Les valeurs technologiques sont généralement en baisse, et France Télécom n'échappe pas au mouvement à quelques heures de la réunion de son conseil d'administration. Vivendi Universal est également attaqué au lendemain de la présentation des grandes lignes de sa stratégie.Sur le plan économique, les ventes au détail ont diminué de 0,7% en Allemagne au mois d'octobre, et de 1,1% sur un an. Les marchés attendent en outre les chiffres de l'emploi allemand en novembre, le PIB de la zone euro au troisième trimestre, ainsi que trois indicateurs américains : la productivité au troisième trimestre, les commandes à l'industrie d'octobre et l'indice ISM d'activité dans les services de novembre.A 9h30, le CAC 40 cédait 1,32% à 3.179,80 points.France Télécom recule de 4,21% à 16,17 euros. Thierry Breton doit présenter aujourd'hui son plan de sauvetage devant le conseil d'administration du groupe. Une aide de l'Etat de 9 milliards d'euros et un plan d'économies, notamment dans les investissements, devraient figurer parmi les principales mesures de ce plan.Vivendi Universal perd 3,33% à 15,08 euros. Le groupe a annoncé sa décision d'exercer son droit de préemption sur les 26% détenus par BT (ex-British Telecom) dans Cegetel pour 4 milliards d'euros. VU détiendra ainsi 70% de sa filiale de téléphonie. De son côté, le britannique Vodafone a renoncé à son offre sur les 44% de Vivendi dans Cegetel, mais il maintient son offre sur les 15% détenus par l'américain SBC. Enfin, Jean-René Fourtou s'est dit ouvert à des discussions en vue d'un rapprochement entre les bouquets CanalSatellite et TPS.Les grandes technologiques pâtissent des prévisions prudentes de Nokia sur les ventes de mobiles et de réseaux, ainsi que des commentaires décevants de Hewlett-Packard. Le constructeur informatique a en effet indiqué, après la clôture de Wall Street, que l'investissement dans les technologies de l'information restait stagnant. En conséquence, le chiffre d'affaires de HP ne devrait progresser que de 2 à 4% l'an prochain. Alcatel baisse de 1,79% à 6,02 euros, Cap Gemini de 2,98% à 29 et STMicroelectronics 1,99% à 23,67 euros.Contre la tendance, le Crédit Agricole grignote 0,39% à 15,56 euros. Marc Bué a démissionné de son poste de président de Crédit Agricole SA (CASA), l'entité cotée de la Banque verte. Il a été immédiatement remplacé par René Carron, par ailleurs président de la Fédération nationale du Crédit Agricole. Jugé plus offensif que son prédécesseur par les analystes, René Carron détient désormais tous les pouvoirs au sein de la banque après le rachat par BNP Paribas de la participation de l'Etat dans le Crédit Lyonnais.En dehors de l'indice, Gemplus bondit de 18,18% à 1,30 euro après l'annonce par Sagem de la reprise de 10% de son capital auprès de son fondateur, Marc Lassus. Sagem gagne de son côté 1,39% à 73 euros.Enfin, la Scor recule de 3,11% à 5,91 euros, apparemment affectée par les prévisions de Munich Re. Un membre du directoire du réassureur allemand a en effet estimé que ses comptes devraient être grevés cette année par de lourdes charges correspondant à la reconstitution des réserves destinées à couvrir les demandes d'indemnisation. Il considère par ailleurs que de nombreuses entreprises du secteur ont repoussé l'inscription de ces charges afin de ne pas trop noircir leurs comptes.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.