Le marché se montre hésitant dans un volume peu fourni

En hausse de 0,25% à 3.298,35 points à l'ouverture, le CAC 40 est quasi-étale à 9h45, dans un marché qui marque une pause après une progression de plus de 4% hier. L'activité est cependant beaucoup moins soutenue qu'hier avec environ 300 millions d'euros traités sur les valeurs de l'indice. Les reculs de Carrefour et de STMicroelectronics freinent la tendance. Le premier pâtit du blocage des centrales d'achats, tandis que le second réagit à un article de presse évoquant une lourde perte annuelle de la part de son concurrent allemand Infineon. Sur le plan économique, si l'inflation a été confirmée à +0,2% le mois dernier, le PIB provisoire du troisième trimestre a progressé de 0,2%, contre 0,3% attendu par les économistes.A 9h45, le CAC 40 gagnait 0,09% à 3.293,28 points.Plus forte baisse de l'indice, Carrefour recule de 2,13% à 45,48 euros et son concurrent Casino baisse de 0,85% à 70. Les deux titres pâtissent du blocage des centrales d'achat des grands distributeurs par des agriculteurs à l'appel de la FNSEA.Moteur de la hausse hier, les valeurs technologiques subissent des prises de bénéfices. Alcatel cède ainsi 1,50% à 5,27 euros et France Télécom 0,36% à 13,96. STMicroelectronics perd 1,71% à 24,16 euros. Le titre réagit à un article du Financial Times Deutschland selon lequel Infineon attend une perte d'exploitation, avant intérêts et impôts, de 200 millions d'euros au titre de son exercice 2002-2003. A l'inverse, Cap Gemini poursuit sa remontée avec un gain de 2,38% à 28,35 euros.Saint Gobain concède 0,54% à 27,60 euros. Moody's a annoncé qu'il mettait sous surveillance, avec implication négative, les notes court et long terme du fabricant de matériaux de construction. L'agence de notation justifie sa décision par les procès liés à l'amiante dans lesquels sa filiale américaine Certain Teed est impliquée.Thales corrige de 1,36% à 27,62 euros. La société de services à l'industrie Assystem a annoncé être en négociations exclusives avec le groupe d'électronique de défense, en vue de l'acquisition de certaines activités dans le secteur.Le Crédit Lyonnais progresse de 2,60% à 38,70 euros. Par le jeu d'attribution d'actions gratuites, la participation de l'Etat dans la banque publique est passée de 9,5% à 11,04%, selon La Tribune. Le Crédit Agricole et Allianz, via sa filiale AGF, sont toujours intéressés. AGF prend pour sa part 1,60% à 36,18 euros.Vivendi Environnement gagne 2,73% à 24,49 euros. EDF a confirmé qu'il entrerait dans le capital du groupe à hauteur de 4% pour un prix maximum de 400 millions d'euros. Sa maison-mère Vivendi Universal avance de 0,94% à 13,93 euros. VU a confirmé avoir reçu une offre de rachat de ses actifs "entertainment" tout en précisant que leur cession n'était pas à l'ordre du jour. Le milliardaire américain Marvin Davis a proposé 15 milliards de dollars et 5 milliards de reprise de dette. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.