Coca Cola Femsa devient le deuxième embouteilleur mondial de Coca

 |   |  356  mots
Coca Cola Femsa, la société mexicaine d'embouteillage du groupe Femsa, a annoncé lundi le rachat de Panamerican Beverages pour 3,6 milliards de dollars. Coca Cola Femsa, déjà leader sur le marché latino-américain, devient le deuxième embouteilleur mondial de produits de la marque Coca Cola. Le groupe mexicain Femsa, également présent dans la bière à travers sa filiale Femsa Cerveza (marques Sol, Dos Equis, Bohemia), est le premier groupe de boissons d'Amérique latine en termes de ventes. Etabli à Monterrey, il a été fondé en 1890. Sa filiale Coca Cola Femsa, dont le géant américain détient 30% du capital, exploite huit usines d'embouteillage au Mexique et une en Argentine, assurant 25% de toutes les ventes de la marque Coca au Mexique, et environ 36,5% en Argentine (3,4% au niveau mondial). Panamco est le premier embouteilleur de boissons non alcoolisées d'Amérique latine. Il s'inscrit au 3e rang mondial pour la mise en bouteilles des produits Coca Cola, qu'il distribue dans une dizaine de pays d'Amérique centrale et du sud, dont le Mexique, le Brésil, la Colombie et le Venezuela. Femsa débourse 2,7 milliards de dollars pour cette acquisition, qui comprend en outre une reprise de dette de 880 millions de dollars. Les actionnaires de Panamco détenant des actions de class A toucheront 22 dollars par action, soit 1,82 milliard de dollars au total. Les détenteurs d'actions B toucheront 38 dollars par action ou 247 millions de dollars en cash. Le groupe américain Coca Cola va pour sa part recevoir 304 millions de titres non cotés de Coca Cola Femsa en échange de sa participation dans Panamco. La valeur de cette participation est évaluée à 674 millions de dollars. La nouvelle entreprise va continuer à opérer sous le nom de Coca Cola Femsa et deviendra le premier embouteilleur de produits Coca Cola en Amérique latine et le deuxième au monde, avec un chiffre d'affaires annuel pro forma estimé à 4,6 milliards de dollars et un volume total de 1,9 milliard de casiers par an. Selon le PDG de Panamco, Craig Jung, la nouvelle entité sera "bien positionnée pour conserver un leadership industriel" en Amérique latine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :