Le CAC 40 finit en trombe

La Bourse de Paris termine la séance pied au plancher. Le CAC 40 gagne 1,51% à 3.190 points. Un temps affecté par l'ouverture en baisse de Wall Street, l'indice parisien est reparti de l'avant avec la remontée progressive des marchés américains. A la clôture à Paris, le Dow Jones gagnait 0,26% à 8.598 points et le Nasdaq progressait de 0,89% à 1.403 points. Ailleurs en Europe, à Londres, le FT100 termine en hausse de 1,23% et, à Francfort, le DAX monte de 1,09%. Sur le marché des changes, l'euro s'échange 1,0082 dollar.L'information du jour tourne encore autour du capital du Crédit Lyonnais. La banque, dont le conseil d'administration est en cours, a annoncé ce matin que le Crédit Agricole détenait désormais 17,4% de son capital. La Banque verte redevient ainsi le premier actionnaire du Lyonnais, devant BNP Paribas (16,3%). L'action Crédit Lyonnais monte de 0,56% à 53,90 euros, le Crédit Agricole cède 0,63% à 15,80 euros et BNP Paribas s'octroie 4,57% à 38,20 euros. La banque à l'origine de la spéculation avec le rachat de la participation de l'Etat à 58 euros par action apparaît pour l'instant comme le gagnant de l'affaire. Le cours du Crédit Lyonnais est proche du prix moyen d'achat de sa participation (55 euros). Financièrement, l'opération est donc quasiment blanche.Egalement actionnaires du Crédit Lyonnais, AGF et Axa avancent respectivement de 6,61% à 36,63 euros et de 4,76% à 14,54 euros.France Télécom gagne 4,1% à 20,30 euros. L'opérateur téléphonique vient de confirmer qu'il allait emprunter 2,5 milliards d'euros sur 7 ans à un taux de 7%. De plus, le groupe a engagé de nouvelles discussions avec des fonds d'investissements (Carlyle, Providence Equity et GMT Communications) pour leur céder son câblo-opérateur néerlandais Casema.Thomson rebondit de 3,04% à 18,96 euros après sa chute de 4,9% hier sur des craintes à propos de ses ventes aux Etats-Unis.Rémy Cointreau s'adjuge 1,84% à 28,82 euros. Le groupe de spiritueux a fait état d'une croissance de 10,1%, à 43,1 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre de l'exercice 2002-2003. La société a reçu des offres pour sa division champagne tout en précisant qu'elle les jugeaient "non satisfaisantes". Enfin, Rémy Cointreau a confirmé son objectif de croissance organique de 5 à 6% de son chiffre d'affaires pour l'exercice 2002-2003.Trigano chute de 14,44% à 25,72 euros. En-dessous des attentes, les résultats annuels 2001-2002 sont mal accueillis. Le bénéfice net, avant écarts d'acquisitions, a progressé de 5,3%, à 31,5 millions d'euros.Egalement sanctionné, Neopost abandonne 8,29% à 27,1 euros. Le chiffre d'affaires du fabricant d'équipements de traitement du courrier a progressé de 37,4% à 189,3 millions d'euros au troisième trimestre 2002, grâce aux acquisitions. Neopost estime que, du fait d'un taux de change euro-dollar défavorable, son chiffre d'affaires annuel devrait être inférieur aux 775 millions d'euros précédemment estimés. Il a cependant révisé en hausse sa prévision de résultat net de 60 à 65 millions d'euros et table sur une amélioration "conséquente" de son résultat net en 2003.Enfin, Air France avance de 2,23% à 11 euros. La compagnie aérienne a annoncé une hausse de 12,7% de son trafic passagers en novembre, après une progression de 19,4% en octobre. Par ailleurs, la Commission européenne va ouvrir une enquête sur les aides publiques accordées aux compagnies aériennes françaises à la suite des attentats du 11 septembre 2001, dont Air France.Olivier PinaudCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.