Wall Street rebondit dans la dernière heure

 |  | 671 mots
Le Dow Jones clôture en baisse de 0.43% à 8 172.45 points. Le Nasdaq Composite recule de 0.62% à 1 252.13 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, abandonne 0.46% à 869.46 points.Les marchés continuent d'être orientés à la baisse après le profit warning de JP Morgan Chase et les résultats décevants d'Oracle. Sur le front des statistiques économiques, les opérateurs ont pris connaissance, ce matin, de l'indice des prix à la consommation, qui a progressé de 0.3% en août contre 0.1% en juillet et 0.2% attendu par les économistes. Sur la même période, le salaire horaire a progressé de 0.3% contre 0.4% attendu par le marché. Enfin, le déficit commercial s'est contracté à 34.55 milliards de dollars pour le mois de juillet contre 36.75 milliards en juin et 37 milliards de dollars attendus par les économistes.Du côté des valeurs, on retiendra JP Morgan Chase, qui chute de 5.15% à 20.44 dollars. La banque a prévenu le marché, hier soir après la clôture, que ses résultats pour le troisième trimestre seront inférieurs à ses prévisions et table désormais sur un bénéfice opérationnel nettement inférieur aux 58 cents par action reportés pour le deuxième trimestre et aux 54 cents attendus par les analystes pour le troisième trimestre. Cette mauvaise nouvelle entraîne tout le secteur à la baisse. Citigroup recule de 2.32% à 29.11 dollars, FleetBoston Financial cède 4.65% à 22.15 dollars et Morgan Stanley perd 2.16% à 38.10 dollars. L'indice du secteur, le Philadelphia Banking Index, recule de 1.89% à 714.88 points.Toujours dans la domaine des valeurs financières, Bear Stearns avance de 1.56% à 60.43 dollars. La maison américaine a reporté ses résultats pour le troisième trimestre. Les chiffres sont en hausse par rapport à l'année dernière, exception faite des revenus, qui reculent de 4.2% à 1.15 milliards de dollars contre 1.2 milliards de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices progressent de 22.2% à 164.4 millions de dollars, ou 1.23 dollar par action, contre 134.6 millions de dollars, ou 95 cents par action, sur l'exercice précédent.Dans le secteur des logiciels, Oracle chute de 7.86% à 8.32 dollars. L'éditeur de logiciels de bases de données a publié, hier soir après la clôture, ses résultats pour le premier trimestre de son exercice. Les chiffres sont en nette baisse par rapport à l'année dernière. Le chiffre d'affaires ressort à 2 milliards de dollars contre 2.24 milliards de dollars sur l'exercice précédent et 2.06 milliards de dollars attendus par les analystes. Les bénéfices reculent de 511 millions de dollars, ou 9 cents par action, à 343 millions de dollars, ou 6 cents par action. Oracle précise que ses ventes pour le deuxième trimestre devraient également enregistrer un recul de l'ordre de 4 à 7% par rapport à l'année dernière pour s'établir aux alentours de 2.23-2.3 milliards de dollars correspondant à un bénéfice par action de 8 à 9 cents. Ces nouvelles prévisions sont légèrement inférieures aux estimations des analystes, qui tablaient sur des revenus de l'ordre de 2.3 milliards de dollars pour un bénéfice par action de 9 cents.Enfin, le confiseur Hershey Food chute de 11.94% à 65 dollars. L'actionnaire principal de la société basée en Pennsylvanie a rejeté la dernière proposition de rachat émanant du premier fabricant  mondial de chewing gum  (Wm. Wrigley Jr. Co) pour un montant de 12.5 milliards de dollars. Le trust, actionnaire principal qui contrôle le confiseur, déclare ne plus être vendeur et souligne avoir reçu trop de pression au niveau local.Sur le marché des changes, le dollar marque une pause et recule dans le sillage des marchés d'actions. L'euro finit la séance en hausse à 0.9774 contre 0.9722 hier.  Même tendance pour la devise japonaise, qui repasse sous le seuil des 122 yens pour un dollar à 121.60 contre 122.20 hier.Sur les marchés obligataires, les taux profitent de la faiblesse des valeurs américaines. Le 2 ans se détend à 2.00% contre 2.03% hier. Le rendement du 5 ans se maintient sous les 3% à 2.93%, inchangé par rapport à la veille. Le 10 ans, de son côté, se détend de 2 point de base à 3.84%. Jean-Francois VouillotCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :