Vent d'euphorie sur les Bourses mondiales

 |  | 578 mots
Les marchés auraient-il broyé trop de noir ces dernières semaines ? En tout cas, toute bonne nouvelle semble désormais bonne à prendre pour alimenter leur rebond. Entamant la quatrième séance de hausse consécutive, les Bourses américaines en ouvert en net progrès, confortant les gains importants engrangés par les indices européens.A la mi-journée à Wall Street, l'indice Dow Jones bondit ainsi de 3,6%, à 8.161,01 points. Il n'avait pas repassé la barre symbolique des 8.000 points en séance depuis le 26 septembre. L'indice composite du Nasdaq gagne pour sa part 4,08%, à 1.270,34 points, tandis que le S&P 500 avance de 3,67% à 872,32 points.Principal moteur de cette hausse : les bonnes surprises créées par la publication des résultats trimestriels de plusieurs grands groupes (lire ci-contre). Citigroup, General Motors, Delta Airlines ont ainsi dévoilé des performances, tant en termes de rentabilité que d'activité, moins dégradées ou en plus forte hausse que prévu. Le Nasdaq, lui, a bien accueilli les résultats d'Unisys, tandis que ceux du Néerlandais Philips favorisent les secteurs de l'électronique et des semi-conducteurs, les valeurs Internet et médias profitant pour leur part d'un relèvement de recommandation sur AOL.Vers 11h45 heures locales, Citigroup gagne 8,38%, General Motors 5,08%, Delta Airlines 12,27%. Même Charles Schwab, le premier courtier en ligne mondial, profite de l'euphorie généralisée et bondit de 8,23%. Sur le Nasdaq, les valeurs des semi-conducteurs regagnent du terrain à quelques heures de la publication des résultats d'Intel, le n°1 mondial. L'action Intel gagne 6,56%, RF Micro Devices 10,89%, Atmel 20,9% ! En Europe, ces bons débuts à Wall Street ont permis aux marchés de poursuivre sur leur lancée du début de journée. En clôture, le CAC 40 progresse de 6,96%, à 3.086,03 points. La séance se classe ainsi au troisième rang des meilleures performances historiques de l'indice, juste derrière la journée du 29 juillet (+7,04%). En quatre séances, le CAC 40 a gagné 16,27%, ramenant son recul depuis le début de l'année à 33,3%.L'indice Dow Jones Euro Stoxx 50, lui, a gagné 6,76% sur la journée, à 2.475,24 points. Francfort avance de 5,32%, Londres a clôturé sur une progression de 5,05%, Milan de 6,33%, Amsterdam de 7,74%. Au-delà de Philips (+14,6%), qui met en avant les effets positifs de ses restructurations sur ses pertes (lire ci-contre), Vivendi Universal profite à plein des informations sur un relèvement possible de l'offre de Vodafone sur Cegetel et de l'article publié par La Tribune évoquant l'hypothèse d'une OPA pure et simple de l'opérateur mobile britannique sur la totalité du groupe. Le titre progresse de 10% en clôture à 13,42 euros. VU reste cependant loin des plus belles performances au sein du CAC 40 : le trio de tête du jour parmi les valeurs composant le CAC est constitué d'Alcatel (+17,5%), de ST Microelectronics (+17,06%) et de Cap Gemini (+16,61%). Les financières ne sont pas en reste : BNP Paribas, brièvement réservée à la hausse, gagne 13,56% et Axa 13,96%. Mais dans tous ces cas, il s'agit plus d'un rattrapage, après des semaines de forte baisse, que d'une hausse justifiée par des informations spécifiques. Purement technique, le rebond pourrait donc être de courte durée.Une remarque qui vaudra peut-être aussi pour les grands indices si les résultats attendus dans les prochains jours aux Etats-Unis - pêle-mêle ceux d'Intel, de Motorola, d'IBM, de Merrill Lynch et JP Morgan, de Ford ou de Microsoft - venaient à démentir la tendance à l'amélioration marquée par ceux d'aujourd'hui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :