Séance sans grand relief à Wall Street

 |  | 614 mots
Le Dow Jones clôture en hausse de 0.81% à 8 380.18 points. Le Nasdaq Composite recule de 1.20% à 1 275.86 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, progresse de 0.14% à 891.10 points.Du côté de l'économie, les opérateurs ont dû composer avec la publication des stocks des entreprises, qui ont progressé de 0.4% au mois de juillet après avoir enregistré une hausse de 0.3% sur le mois de juin. Parallèlement à cet indicateur, le Département du Commerce a indiqué que les ventes des entreprises ont progressé de 1.2% en juillet après une hausse de 0.3% en juin, soit leur plus forte progression depuis avril dernier.Parmi les valeurs, on retiendra Boeing, qui progresse de 4.64% à 37.23 dollars. L'avionneur a annoncé, tard vendredi, que le syndicat des mécaniciens avait voté l'accord portant sur les salaires et les retraites pour une durée de trois ans. Le constructeur évite, ainsi, une grève.General Electric progresse de 3.14% à 27.90 dollars. Le conglomérat a annoncé que la SEC (Securities and Exchange Commission) lançait une enquête informelle concernant les avantages accordés à l'ex-CEO du groupe, Jack Welch, qui a, par ailleurs, annoncé en fin de semaine dernière qu'il renonçait aux avantages que lui accordait son contrat signé en 1996, exception faite du bureau et de l'assistance administrative dont disposent tous les anciens CEO du groupe. General Electric précise qu'il coopérera pleinement à l'enquête. Dans le secteur de la biotechnologie, Genzyme General progresse de 8.42% à 19.95 dollars. Le laboratoire, pour la troisième fois cette année, revoit à la baisse ses prévisions de résultats à cause du ralentissement des ventes du Renagel, médicament utilisé dans le traitement des maladies des reins. La société basée dans le Massachusetts table désormais sur un chiffre d'affaires de 1.05-1.10 milliards de dollars contre 1.10-1.15 milliards de dollars initialement prévus. En ce qui concerne les bénéfices pour l'exercice 2002, le groupe table désormais sur un bénéfice par action de 1.08-1.11 dollar contre 1.18-1.23 dollar auparavant.  Toujours dans le même secteur, Millennium Pharmaceuticals chute de 12.98% à 10.19 dollars. Le laboratoire a fait savoir que son nouveau médicament, le MLN02, utilisé dans le traitement de la maladie de Crohn, ne rencontrait pas les résultats espérés dans les premiers tests cliniques effectués sur des patients atteints de la maladie.McDonald's progresse de 5.65% à 21.69 dollars. Le leader de la restauration rapide profite des commentaires de Morgan Stanley, qui relève sa recommandation sur le titre. Michael Sherrick, l'analyste auteur du rapport, abaisse ses perspectives de résultats pour 2002 et 2003 et son objectif de cours de 27 à 25 dollars. Sherrick souligne que le titre, qui a touché un plus bas depuis octobre 1995, est actuellement survendu. En conséquence, il relève sa recommandation et passe de "Négatif" à "Neutre".Sur le marché des changes, le dollar est en hausse et profite des commentaires du Secrétaire américain au Trésor, Paul O'Neill, qui souligne que les derniers indicateurs économiques publiés sont encourageants et que la croissance à la fin de l'exercice en cours devrait atteindre 3 à 3.5%. L'euro finit la séance en baisse sous le seuil des 0.97 à 0.9691 contre 0.9720 vendredi. La devise japonaise, de son côté, perd du terrain face au billet vert et repasse au-dessus de la barre des 122 yens pour un dollar à 122.32 contre 121.96 en fin de semaine dernière.Sur les marchés obligataires, le mouvement de détente marque une pause. Le 2 ans se tend à 2.07% contre 2.04% vendredi. Le rendement du 5 ans se maintient sous les 3% à 2.98% contre 2.97% en fin de semaine dernière. Le 10 ans, de son côté, se tend de 1 points de base et se maintient sous le seuil psychologique des 4% à 3.91%. Jean-Francois Vouillot à New YorkCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :