Thales pourrait perdre le contrat des porte-avions britanniques

A l'approche de l'attribution par le ministère britannique de la Défense (MoD) du contrat de maîtrise d'oeuvre de deux porte-avions, les chances de succès du groupe français s'amenuisent. C'est en tout cas ce qu'écrit le Wall Street Journal dans son édition de mardi. Selon le quotidien, qui s'appuie sur les déclarations d'un proche du gouvernement, le MoD s'apprêterait en effet à attribuer ce marché au Britannique BAE Systems, essentiellement pour des considérations politiques.Thales est certes devenu le numéro deux britannique de la défense depuis le rachat de Racal en juin 2000. Mais il est toujours vu outre-Manche comme un groupe français. Et l'hypothèse d'une victoire de Thales a récemment ravivé le sentiment national en Grande-Bretagne, d'autant que la semaine passée BAE Systems a annoncé la suppression d'un millier d'emplois dans la construction navale.L'attribution de l'ensemble du marché à BAE Systems constituerait une véritable déception côté français. Car les observateurs espéraient bien que Thales en obtiendrait au moins une partie, surtout depuis que BAE a rencontré quelques problèmes (notamment de respect des délais) dans ses contrats avec l'Etat.Les dernières rumeurs (datant de la semaine dernière) indiquaient d'ailleurs que l'on se dirigeait vers un partage de ce contrat, qui serait une manne pour les lauréats. Car il s'agit de l'un des plus gros programmes d'armement du pays depuis des années. Les deux porte-avions de 50.000 tonneaux, livrables en 2012 et 2015, devraient coûter quelque 10 milliards de livres (16 milliards d'euros) sur 10 ans, entretien compris. Sur ce total, 3 milliards de livres (4,8 milliards d'euros) seront consacrés à la construction.S'il n'obtient pas tout ou partie du contrat de construction, Thales ne devrait toutefois pas tout perdre. Le Wall Street Journal indique en effet qu'il fournirait de l'électronique de défense pour 1 milliard de livres (1,6 milliard d'euros). Le suspense ne devrait plus durer longtemps puisque c'est jeudi (vendredi au plus tard) qu'est attendue la décision du MoD.Pour l'heure, les investisseurs se montrent prudents. En fin de journée, l'action recule de 0,82%, à 26,58 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.