mmO2 négocie la vente de sa filiale néerlandaise

 |  | 284 mots
Il y a trois mois, Peter Eskine, le directeur général de mmO2, avait déclaré qu'à ses yeux une consolidation était plus probable aux Pays-Bas qu'en Allemagne et que, par conséquent, il n'excluait aucune option pour sa filiale néerlandaise. Désormais, une décision semble avoir été prise. Car, confirmant des informations parues jeudi dans le magazine néerlandais FEM, des sources proches contactées par Reuters ont indiqué que l'opérateur mobile britannique mène actuellement des discussions préliminaires dans ce sens avec trois de ses concurrents.Parmi eux se trouvent Vodafone et T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom. Deux groupes qui cherchent justement à renforcer leurs positions aux Pays-Bas, qui malgré sa taille réduite, reste un marché très éclaté avec 5 opérateurs de téléphonie mobile. Actuellement KPN Mobile et Libertel (Vodafone) représentent à eux deux les deux tiers du marché. mmO2 Netherlands, Ben (T-Mobile) et Dutchtone (Orange) se partagent le reste.L'agence de presse ne précise pas quel pourrait être le montant de la transaction. Mais il apparaît déjà évident que Vodafone disposera d'une marge de manoeuvre plus importante. Car, en raison de son endettement (64 milliards d'euros en septembre), T-Mobile ne devrait pas pouvoir offrir plus de 200 millions d'euros en cash.Quel qu'en soit le montant, une cession donnerait en tout cas un peu d'air à mmO2 dont les comptes ont été alourdis par les investissements dans l'UMTS. Schroder Salomon Smith Barney a ainsi calculé que l'action du Britannique pourrait gagner 10 pence en cas de vente des filiales allemande et néerlandaise.Pour l'heure, s'ils semblent satisfaits, les investisseurs restent néanmoins prudents. En fin de journée, l'action mmO2 avance de 1,53%, à 49,75 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :