La flambée du titre Alcatel se poursuit

 |  | 339 mots
Après les 11,5% engrangés vendredi, l'intérêt des investisseurs pour le titre Alcatel ne se dément pas. Lundi soir, l'action continue à flamber et gagne 4,32%, à 5,56 euros.Vendredi, c'est une étude de Lehman Brothers, moins pessimiste qu'auparavant sur les équipementiers aux Etats-Unis, qui a dopé l'action du groupe français (il réalise 20% de son activité outre-Atlantique). Et ce lundi, le titre est porté par une note de Schroder Salomon Smith Barney (SSSB).Bien qu'il ne se montre pas encore pleinement confiant, SSSB estime "qu'il n'est plus justifié d'être négatif sur le titre, à la suite d'un communiqué meilleur que prévu sur le quatrième trimestre et des développements positifs sur la régulation américaine". La semaine dernière, des informations de presse ont en effet évoqué une possible dérèglementation qui pourrait soutenir les investissements des opérateurs locaux dans l'accès à Internet. De quoi justifier pour SSSB un relèvement de son objectif de cours sur Alcatel de 4 à 5 euros. Pour les observateurs, la poussée récente du titre peut aussi être assimilée à de la spéculation avant la mise au point qu'il doit faire mardi sur ses orientation stratégiques et son organisation. Pourtant, de ce côté, rien de bien nouveau n'est attendu. Car Alcatel a déjà fourni de nombreux détails le 19 décembre dernier (voir ci-contre). Principalement, il va se réorganiser en trois pôles: les communications fixes (40% de l'activité), les communications mobiles (30%) et les communications privées (30%).S'il y a donc du nouveau, ce sera plus vraisemblablement du côté des perspectives. Eventuellement, il faudra surveiller "les prévisions pour 2003 et 2004", souligne un vendeur contacté par l'AFP. Mais là encore, il est difficile d'envisager un éclaircissement, alors que, le mois dernier, le groupe se voulait toujours pessimiste quant à une possible reprise. Un avis partagé par Morgan Stanley. Si l'intermédiaire a revu à la hausse son objectif de cours à 3,5 euros, il pense toutefois que le groupe ne retrouvera qu'en 2006 son niveau de marge de 2000...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :