Porsche roule vers une nouvelle année record

De semestre en semestre, Porsche assoie un peu plus sa situation de constructeur le plus rentable au monde. Ce vendredi, la firme de Stuttgart a annoncé que selon, des chiffres provisoires, son résultat avant impôts avait augmenté de 18%, à 185,1 millions d'euros, au premier semestre (août-janvier) de son exercice 2002/2003. Après impôts, la hausse est de 14%, à 101,7 millions d'euros.Malgré la crise, le succès commercial de la marque ne se dément pas. Sur le semestre, Porsche a écoulé 24.684 unités, soit une hausse de 5,2% en un an. Si comme sur l'exercice passé, le modèle Boxster (entrée de gamme) a reculé, affichant cette année une baisse de 8%, la 911 (le modèle traditionnel) a vu ses ventes augmenter de 4%, à 13.700 véhicules. Un phénomène d'autant plus intéressant pour Porsche que la 911, vendue plus chère, est nettement plus rémunératrice.Enfin, autre bonne nouvelle: le constructeur est parvenu à vendre 1.510 exemplaires de son nouveau 4x4 Cayenne, commercialisé seulement depuis le mois dernier.C'est d'ailleurs sur ce modèle que Porsche compte pour doper ses ventes et ses résultats dans les mois à venir. Les frais de recherche (la plate-forme est commune au Touareg de Volkswagen) ont déjà été comptabilisés et les coûts de fonctionnement de l'usine sont réduits, le groupe ayant recours à la sous-traitance. En outre, ce modèle permettra à Porsche de réduire sa dépendance vis-à-vis du marché américain.Dans ces conditions, l'Allemand espère vendre quelque 65.000 véhicules au cours de l'exercice qui prendra fin en juillet. Ce qui devrait se traduire par une nouvelle hausse des bénéfices. Sur le dernier exercice, le résultat avant impôt avait fait un bond en avant de 40%, à 829 millions d'euros.En Bourse, l'action reste pratiquement stable à 375,45 euros (-0,16%). Si les analystes attendent également une haute performance commerciale de Porsche sur l'exercice suivant -100.000 unités vendues grâce à une année de production entière pour le Cayenne-, certains estiment toutefois que Porsche fonde peut-être trop d'espoirs sur ce modèle. Car le marché américain pourrait s'orienter vers de plus faibles cylindrées, tandis qu'en Europe la part des 4x4 diesel (segment dont Porsche est absent) augmente.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.