EasyJet confirme sa commande de 120 avions à Airbus

 |  | 302 mots
L'année débute bien pour Airbus (filiale à 80% d'EADS). EasyJet a en effet officiellement signé la commande de 120 appareils A319 pour laquelle Airbus avait été sélectionné dès le mois d'octobre (voir ci-contre).Il s'agit du plus important contrat remporté par le constructeur depuis la commande de 124 A320 par US Airways en 1997. Ces avions devront être livrés de septembre 2003 à 2008. En outre, l'accord est accompagné d'une option portant sur 120 appareils supplémentaires qui court jusqu'en 2012.Dans une période où les compagnies traditionnelles réduisent le coûts, ce contrat est donc d'une importance capitale pour Airbus. Il lui permet de mettre un pied sur le créneaux des compagnies à bas prix, qui réservaient jusqu'ici leurs commandes à l'américain Boeing et qui sont les seules à avoir récemment tiré leur épingle du jeu.Comme en octobre dernier, les protagonistes restent muets sur les conditions financières du contrat. Mais nombre d'opérateurs estiment que, pour décrocher cette commande, Airbus a dû faires des sacrifices. Dès lors les estimations des experts sont assez disparates pour ce contrat d'un prix catalogue de 6,24 milliards de dollars. Tandis que ceux contactés par l'AFP parlent de 5 milliards de dollars, tout comme la presse au mois d'octobre dernier, l'évaluation fournie par Reuters est seulement de 3 miliards de dollars.Conscient des craintes du marché quant à la profitabilité de la commande, EADS avait tenu à rassurer les investisseurs dès le mois d'octobre. "C'est un contrat gagnant pour les deux parties. Il contribuera à notre objectif de marge Ebit pour 2004", avait indiqué le groupe. Seulement, depuis novembre, EADS a abandonné son objectif de marge de 10% en 2004, n'excluant pas de n'y parvenir qu'en 2007.A la clôture, l'action EADS gagne 11,78%, à 11,01 euros. Une hausse qui lui permet de rattraper une partie des 25% cédés en décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :