Faibles perturbations attendues pour la 8ème journée de mobilisation sur les retraites

 |  | 713 mots
Arc-boutés sur leur position, exigeant le retrait du projet de loi de réforme des retraites, la CGT, FO, l'Unsa et la FSU ont décidé d'appeler demain à une nouvelle journée de mobilisation. Des arrêts de travail et des manifestations devraient donc être observés dans de nombreux secteurs mais les perturbations devraient être moins importantes que lors des sept journées précédentes de mobilisation. Le projet de loi est désormais examiné par les députés et le sentiment de nombreux spécialistes est que le mouvement de protestation perd de sa vigueur face à la détermination du gouvernement. Dans les transports, l'effritement du mouvement est sensible. A la SNCF, les fédérations CGT, CFDT et FO de cheminots appellent à la grève mais l'Unsa et Sud-Rail, qui étaient jusqu'ici parties prenantes de la contestation, se sont cette fois abstenus. La direction de la SNCF attend un trafic quasi normal dans les TGV au départ ou à destination de Paris, les Eurostar et les Thalys. Pour les TGV province-province, on ne devrait compter que 2 trains sur 3 en moyenne. Quelques perturbations seront observées sur les trains Corail. En Ile de France, 2 trains sur 3 devraient rouler sur la ligne C du RER, les réseaux Paris Montparnasse, Paris-Nord, Paris Saint-Lazare et La Verrière/La Défense. Le trafic devrait être normal sur les autres lignes.Pour ce qui est des transports urbains, sur 170 réseaux seulement 26 préavis de grève ont été déposés, notamment à Toulouse, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Rennes ou Dijon. A Marseille, où les précédentes journées de mobilisation avaient été particulièrement suivies, aucun préavis n'a été porté à la connaissance de la direction de la Régie des transports marseillais (RTM). A Paris, "quelques perturbations" sont à prévoir, notamment sur les lignes 2, 9, 13 de métro et sur le RER B, selon la direction de la RATP, en raison de l'appel à la grève lancé par la CGT. A Air France, sept syndicats (CGT, UGICT/CGT, FO, FO Cadres, CFDT, ALTER et SUD Aérien) ont appelé à un arrêt de travail de 24 heures qui, selon la direction, devrait être sans conséquence sur les vols de la compagnie nationale. Dans l'Education nationale, secteur très en pointe de la contestation depuis le début du mouvement, l'intersyndicale (FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT, Ferc-CGT, FAEN) s'est de son côté prononcée pour une douzième journée de grève. Mais là aussi, le mouvement donne des signes d'essouflement. L'année scolaire tire à sa fin et le personnel enseignant a reçu des engagements du gouvernement sur un autre dossier, à savoir la décentralisation.Enfin, un appel à la grève a également été lancé dans la santé par les fédérations CGT, FO, Unsa, Sud et CFTC tandis qu'à La Poste et à France Télécom, la CGT, SUD-PTT et FO demandent aux agents de cesser le travail.La journée sera bien sûr également marquée par les traditionnelles manifestations. Il en est prévu dans toutes les grandes villes de province mais aussi à Paris. Dans la capitale, le cortège conduit par Bernard Thibault (CGT), Marc Blondel (FO), Alain Olive (Unsa) et Gérard Aschieri (FSU) défilera à partir de 13h30 de la gare Montparnasse jusqu'aux environs du siège du Medef, à la veille d'une réunion des partenaires sociaux sur l'avenir des retraites complémentaires Conscientes des difficultés croissantes rencontrées pour mobiliser les opposants à la réforme après un mois de tensions répétitives et de mouvements de grèves réguliers, les organisations syndicales sont à la recherche d'un second souffle et élaborent de nouvelles stratégies. Au niveau national, les adversaires du projet de réforme ont lancé "une consultation nationale" dont l'objectif est de recueillir un maximum de signatures demandant "aux députés et sénateurs de surseoir au vote du projet de loi", au moment où le Premier ministre envoie de son côté une lettre à tous les Français pour défendre sa réforme. L'examen du projet de loi lui-même progresse difficilement à l'Assemblée nationale, les députés n'ayant pour le moment adopté que les tout premiers articles d'un texte qui en compte 81.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :