Le trou cumulé de l'Unedic frôle les 6 milliards d'euros

A la veille de la modification de l'indemnisation des chômeurs de longue durée, l'Unedic a indiqué que son déficit pour 2003 s'établissait à 4,3 milliards d'euros. Le trou cumulé de l'assurance-chômage au 31 décembre est donc désormais de 5,8 milliards d'euros. Ce creusement est en grande partie dû à l'augmentation des versements d'indemnités de 3,2 milliards d'euros par rapport à 2002, mais aussi au versement de 2,6 milliards d'euros au titre de la validation des points de retraite complémentaires des chômeurs indemnisés. 2003 aura été une année record au regard du nombre de chômeurs indemnisés puisque, en comptant les chômeurs en formation et en préretraite, 2.378.400 personnes ont touché des indemnités chômage en 2003. L'Unedic compte désormais sur la nouvelle convention d'assurance chômage, signée voici un an entre trois syndicats et le Medef, pour redresser la barre. Cette nouvelle convention s'applique dès le 1er janvier et réduit durablement la durée d'indemnisation. Dès jeudi donc, 180.000 chômeurs devraient cesser d'être indemnisés et 600.000 devront suivre d'ici deux ans. En un an, l'Unedic estime que la proportion de chômeurs indemnisés à fin 2004 devrait passer à 45% contre 53% actuellement. Cet optimisme et celui du gouvernement après la baisse du taux de chômage annoncé mercredi matin (lire ci-contre) tranche avec le désarroi de certains demandeurs d'emploi. Une cinquantaine d'entre eux a ainsi occupé pendant quelques heures mercredi l'antenne ANPE de Villejuif. La mobilisation reste cependant encore faible et ponctuelle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.