L'inflation se maintient en décembre

Les prix à la consommation en France ont augmenté de 0,2% en décembre. Selon l'Insee, qui publie ces chiffres ce matin, la progression de l'indice s'explique surtout par la hausse des prix des services - vacances d'hiver, transports et communication. Sur un an (décembre 2002 comparé à décembre 2001), l'indice des prix croît de 2,3 %. Un chiffre parfaitement en ligne avec les prévisions du consensus AFP/AFX. L'année précédente, la hausse n'était que de 1,4%. L'Insee y voit l'effet du renchérissement de l'alimentation hors produits frais, notamment celui des viandes, et, dans une moindre mesure, celui de la légère hausse des prix des produits pétroliers. Selon les prévisions de CDC Ixis, l'inflation devrait encore augmenter en janvier, en raison de la hausse des prix du tabac. De plus, la vague de froid entraînera vraisemblablement une augmentation des prix alimentaires et des primes d'assurance. A cela s'ajoutera la hausse récente des prix du pétrole. Bref, tout cela ne va guère inciter les consommateurs à ouvrir leur porte-monnaie.Quant à la production manufacturière (hors énergie et industrie alimentaire), elle a progressé de 1,1 % en novembre par rapport à octobre. Elle s'est toutefois repliée de 0,1% par rapport à novembre 2001. C'est "l'ensemble des branches de la production" qui a, selon l'INSEE, contribué à la hausse de novembre. Juste avant la période des fêtes de fin d'année, certaines branches ont vu, en toute logique, leur production progresser plus que d'autres. Ainsi, les produits pharmaceutiques,de parfumerie et d'entretien affichent une hausse de 4 % sur le mois, tandis que la production des composants électriques et électroniques croît de 2,8 %.Toutefois, CDC Ixix souligne que, si l'on exclue les éléments saisonniers, l'activité industrielle française reste faible, tout comme les investissements. Pour le deuxième mois consécutif, c'est l'industrie automobile qui soutient la production mais les analystes notent que ce soutien pourrait bien s'effriter, tant est grande l'incertitude sur la consommation, en France et dans le monde, dans les mois à venir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.