Triste mois de mai pour les ventes de voitures en France

 |  | 332 mots
Dérapage de moins en moins contrôlé pour le marché automobile français. Les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 13,1% au mois de mai à 161.781 véhicules vendus. Après la baisse de 13% en avril, cette nouvelle dégradation confirme le moindre dynamisme du marché hexagonal actuellement. Sur les cinq premiers mois de l'année, la baisse s'établit à 9,8%.Pour expliquer la contre-perforamance du mois dernier, le Comité français des constructeurs automobiles (CCFA) souligne qu'en mai le marché a été affecté "par l'effet des jours fériés et des ponts ainsi que par les perturbations entraînées par les conflits sociaux. Le tout dans un contexte économique difficile et une attitude attentiste des clients pour concrétiser leur intention d'achat".Bien évidemment, toutes les marques n'ont pas souffert de la même manière de cette désaffection du consommateur. Chez les Français, les ventes de Renault ont plongé de 14,7% et celles de PSA Peugeot Citroën ont reculé de 4,3%. Si PSA "limite la casse", c'est grâce à Peugot dont les immatriculations se sont inscrites en hausse de 5,2% alors que celles de Citroën se sont effondrées de 16,3%.Dans ce climat morose, les marques françaises, contrairement à ce qui s'était passé en avril, se sont comportées globalement mieux que les constructeurs étrangers. Les ventes des groupes tricolores affichent une baisse de 9,3% en volume, contre une chute de 18,6% pour les marques importées. La part de marché des marques françaises a atteint 61,5% au mois de mai contre 58,9% en mai 2002.Parmi les constructeurs étrangers, le numéro un européen, l'allemand Volkswagen, déplore une baisse de 28,8% de ses ventes, dont -31,9% pour la seule marque Volkswagen. Fiat une nouvelle fois s'effondre: - 38,0% pour une part de marché tombée à 3,2%. A noter, mais cela devient là aussi une constante, la très bonne tenue des constructeurs asiatiques. Les ventes des groupes japonais ont progressé en mai de plus de 6,5% et ceux des coréens de 29,6%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :