Fin de séance décevante

Après avoir enregistré un nouveau record annuel à 3.237,18 points en début d'après-midi après la publication d'une hausse de 0,5% des prix à l'importation en juillet et de 1,4% des ventes au détail en juillet, le marché parisien a effacé ses gains peu après 16 heures, lorsque le niveau des stocks des entreprises américaines est ressorti en hausse alors que les analystes attendaient un repli. A la clôture, le CAC 40 concède 0,01% à 3.208 points.Sur le front des valeurs, Vivendi Universal gagne 1,81% à 15,21 euros. Le groupe de médias est en passe d'obtenir gain de cause dans le différend qui l'oppose à son ancien président Jean-Marie Messier. Le Tribunal de commerce de Paris a en effet autorisé le groupe à bloquer le versement des 20,5 millions d'euros d'indemnités de départ réclamés par M. Messier.Axa poursuit sa hausse, après la progression de 3,8% hier. Le titre gagne encore 1,93% à 15,3 euros, toujours soutenu par l'amélioration des résultats opérationnels trimestriels annoncée hier.Belle progression également pour le secteur automobile. Renault affiche la meilleure performance du CAC 40 avec un gain de 3,03% à 50,95 euros. Michelin se hisse à la deuxième place, en hausse de 2,95% à 31,45 euros et Valeo s'octroie 3,96% à 33,04 euros.Peu de variation significative en revanche de Bouygues ou de Thales qui viennent pourtant de publier leurs chiffres d'affaires semestriels. Bouygues gagne modestement 0,13% à 23,08 euros, après avoir annoncé hier soir une baisse de 5,8%, à 10,19 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier semestre, mais s'est dit en ligne avec ses prévisions annuelles. Thales prend 0,15% à 26, 9 euros, après avoir fait état ce matin d'une baisse de 8,5% à 4,55 milliards d'euros de ses facturations au cours des six premiers mois de l'année.En tête du SRD, Genesys s'envole de 18,32% à 4,65 euros. Le spécialiste de la téléconférence est parvenu, au deuxième trimestre 2002, à enregistrer des bénéfices pour le deuxième trimestre consécutif, en dépit d'une baisse de l'activité de près de 20%. Le résultat net du deuxième trimestre s'élève à 0,9 million d'euros contre une perte de 13,4 millions un an plus tôt.Toujours très volatile, Alstom reprend 2,28%, à 2,24euros. Les investisseurs restent toujours aussi partagés sur le plan de sauvetage du conglomérat industriel présenté la semaine dernière.Les SSII connaissent des fortunes diverses après la publication de chiffres d'affaires semestriels confirmant les difficultés persistantes du secteur. Atos Origin avance de 1,05% à 36,56 euros. Ses facturations ont progressé de 3,4% à 762,6 millions d'euros au deuxième trimestre, mais s'inscrivent toutefois en baisse de 6% en données comparables. Sylis cède 9,77% à 3,6 euros, après la baisse de son chiffre d'affaires de 10,4% à 77,3 millions d'euros au premier semestre. Enfin, Sopra s'adjuge 3,47% à 31 euros, après avoir fait état d'un recul de 1,4% à 261 millions d'euros de son activité semestrielle.On attend ce soir après la clôture les facturations semestrielles d'Altran, de Groupe Steria, de Transiciel et d'Unilog. Tous confirment les difficultés persistantes des sociétés de services informatiques, qui ne voient pour le moment aucun signe de reprise.Eramet cède 2,91% à 25,02 euros. Le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 10,6% à un peu plus de 1 milliard d'euros au premier semestre. Le spécialiste des alliages attend une amélioration significative de son résultat d'exploitation semestriel.Enfin, Eiffage perd 2,95% à 82,2 euros. Le groupe de BTP a confirmé ses prévisions d'activité pour 2003, après avoir enregistré une baisse de 2,9%, à 3,23 milliards d'euros, de ses facturations au premier semestre.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.