OPA de Telefonica sur Terra Lycos

 |  | 490 mots
Lecture 2 min.
Telefonica veut prendre le contrôle de Terra Lycos. Déjà détenteur de 38% du portail Internet leader dans le monde hispanophone, l'opérateur espagnol a décidé de lancer une offre publique d'achat pour les 62% restants. Pour être menée à terme, cette OPA devra obtenir l'approbation de 75% de l'actionnariat, soit de 60% des actionnaires, si l'on ôte la participation de l'opérateur historique.Telefonica propose un prix de 5,25 euros par titre Terra Lycos, soit une prime de 15% par rapport au prix moyen de l'action de ces six derniers mois et de 16% par rapport au cours de clôture de mardi soir à Madrid. Néanmoins, on est bien loin du cours d'introduction du titre en novembre 1999 (11,88 euros). Si l'opération est réalisée, Telefonica devra débourser 1,73 milliard d'euros pour racheter le portail Internet. En février dernier, les deux groupes avaient déjà signé un accord qui avait fait de Terra Lycos le fournisseur d'accès Internet exclusif du groupe Telefonica pour 6 ans. En retour, l'opérateur garantissait un bénéfice opérationnel de 79 millions d'euros au portail. Une tâche délicate quand on sait que Terra Lycos a réalisé en 2002 des pertes opérationnelles de 120 millions d'euros et des pertes nettes de près de 2 milliards d'euros. Et son président avait prévenu : il n'était pas question de bénéfices avant 2005. En revanche, Terra dispose d'une forte position de liquidité avec 1,73 milliard d'euros en banque. Pour Telefonica, la tentation était donc trop forte de faire l'acquisition de cette manne en se débarrassant de la contrainte citée précédemment.Le communiqué de Telefonica, lui, évoque les profits "de la restructuration d'actifs et de leur intégration". Une intégration qui devrait permettre "d'améliorer l'offre de produits et de services Internet, notamment à haut début, en tirant partie du caractère complémentaire des deux groupes". Telefonica devrait donc restructurer son offre ADSL pour profiter de la forte croissance actuelle de cette activité."Pour Telefonica, le prix est raisonnable, on ne peut pas en dire autant pour les actionnaires de Terra Lycos", résume un gérant espagnol cité par Bloomberg. Et il est vrai que les actionnaires du portail peuvent avoir des déceptions. Ils perdront 56% par rapport au cours d'introduction alors qu'en février 2000, trois mois après son entrée sur le marché, le titre valait 157,65 euros, soit 12,3 fois plus que ce même cours d'introduction. La décision de Telefonica risque d'ailleurs de mettre en émoi les milieux financiers espagnols. Très longtemps, l'opérateur a refusé de commenter les rumeurs sur une telle OPA, craignant le courroux des petits porteurs. Dans l'après-midi, le titre Terra Lycos a été suspendu, alors qu'il gagnait 5,53%, à 4,77 euros. Finalement, le titre a bondi après l'annonce de cette OPA et a fini la séance en hausse de 20,58% à 5,45 euros. De son côté, Telefonica a progressé mercredi de 1,71%, à 9,53 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :