Le moral des Américains au plus bas depuis presque 10 ans

L'expression est triviale mais elle décrit parfaitement le sentiment des ménages américains: ces derniers ont le moral dans les chaussettes. Jamais depuis octobre 1993, la confiance des consommateurs de la première économie mondiale n'avait été aussi sévèrement ébranlée. Selon les résultats de la dernière enquête menée par le Conference Board, le baromètre mesurant la confiance des consommateurs a chuté de 14,8 points, tombant à 64 en février après 78,8 en janvier. Cette chute du moral des Américains a plusieurs explications. Celles que l'on ne cesse d'égrener depuis des mois: les incertitudes liées à la crise irakienne et ses effets à la fois sur les cours du pétrole mais aussi sur l'atonie de la croissance américaine. On peut aussi citer dans le cas présent l'influence de la météo. Le côte Est des Etats-Unis est depuis plusieurs jours soumise à une vague de froid polaire. A Washington comme à New York, d'importantes chutes de neige ont considérablement gêné l'activité économique et il est établi que ce type de perturbations climatiques ne favorise en rien la confiance des consommateurs. A Wall Street comme sur les places européennes, cette statistique a accentué la malaise actuel (lire ci-contre). La dégradation du moral des Américains est perceptible depuis plusieurs mois: au total la confiance des consommateurs a reculé sur huit des neuf derniers mois, mais c'est l'ampleur de la détérioration de février qui crée la surprise. En majorité, les économistes s'attendaient certes à une baisse mais bien plus faible, de l'ordre de 2 points. La question est maintenant posée des conséquences sur la consommation de cette brutale érosion du moral des ménages. Il apparaît clairement que les difficiles conditions climatiques de ces derniers jours ont sans doute pesé sur les achats des Américains. Selon des enquêtes menées par les banques Bank of Tokyo-Mitsubishi et UBS Warburg, la tempête de neige a été "dévastatrice" pour les ventes des chaînes de magasins qui ont reculé de 0,8% au cours de la semaine close le 22 février. Cette baisse de 0,8% par rapport à la semaine précédente intervient après une diminution des ventes de 0,1% la semaine close le 15 février, déjà affectée par les prémices de la tempête.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.