Bush présente un budget de relance au fort accent militaire

Le projet de budget pour l'exercice fiscal 2004 que le président américain va présenter au Congrès vise avant tout à soutenir l'économie américaine. Dans ces conditions, les excédents budgétaires des années Clinton ne sont plus qu'un lointain souvenir: les Etats-Unis renouent avec les déficits colossaux. Ce projet de budget repose sur des hypothèses de croissance de 2,9% cette année (+2,4% en 2002) et de 3,6% en 2004. Dans ce scénario, le marché de l'emploi devrait se redresser avec une baisse du taux de chômage moyen à 5,7% cette année et à 5,5% en 2004 (contre 6% en décembre dernier).Ce document prévoit des déficits budgétaires de 304 milliards de dollars en 2003 et de 307 milliards en 2004. Selon les calculs des experts de Washington, ajoutés les uns aux autres les déficits budgétaires américains totaliseront 1084 milliards de dollars d'ici 2008.Le dérapage des dépenses publiques américaine s'explique à la fois par la volonté de la Maison Blanche de réduire les impôts et par la hausse des dépenses de sécurité intérieure et de défense après les attentats du 11 septembre 2001 et l'offensive qui s'en est ensuivie dans la lutte contre le terrorisme.La priorité donnée à la défense se voit clairement dans les chiffres. Les dépenses du Pentagone vont augmenter de plus de 15 milliards de dollars en 2004 pour atteindre 379,9 milliards de dollars (+4,2%). La barre des 400 milliards est même touchée si l'on ajoute à cette somme les coûts liés à l'arsenal nucléaire et qui sont du ressort du département de l'Energie. Tous ces montants ne tiennent pas compte de l'addition supplémentaire qui devrait être réglée en cas d'intervention militaire contre l'Irak. Selon certains responsables, cela pourrait représenter un surcoût d'au moins 61 milliards de dollars, somme dépensée lors de la guerre du Golfe en 1991.La volonté de l'administration Bush de soutenir l'économie se traduit dans le plan de relance annoncé au début du mois. Ce programme, qui s'étend sur 10 ans, porte sur 670 milliards de dollars et est essentiellement centré sur des baisses d'impôts.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.