Poussée d'inflation dans la zone euro

Les incertitudes liées à la crise irakienne pèsent à divers titres sur la conjoncture dans la zone euro. Tout d'abord, sur le front de l'inflation, les prix sont tirés à la hause par la flambée des coûts de l'énergie. Ainsi en février, selon la première estimation délivrée par Eurostat, l'office européen de statistiques, l'inflation a progressé de 2,3%, marquant une accélération par rapport à janvier (+2,2%, chiffre révisé en hausse de 0,1 point). L'envolée des cours du pétrole - à New York hier, les cours du brut ont franchi brièvement le seuil des 40 dollars le baril - explique en partie ce phénomène. Dans ces conditions, l'inflation dans la zone euro reste très nettement au-dessus de la barre des 2% fixées par la Banque centrale européenne (BCE).Les gardiens de l'euro doivent se réunir la semaine prochaine et ce chiffre va compliquer leur tâche, alors même qu'une baisse du loyer de l'argent est considérée comme nécessaire afin de redonner un peu de souffle à une croissance anémiée. Le travail de la BCE est d'autant plus difficile que l'évolution des prix est très contrastée suivant les pays de la zone. Ainsi les plus forts taux d'inflation ont été enregistrés en janvier en Irlande (4,7%), au Portugal (4%) et en Espagne (3,8%). L'inflation en revanche a été très faible en Allemagne (1%) et inférieure à la moyenne en France (1,9%). La perspective d'une intervention militaire en Irak produit aussi des conséquences négatives sur le moral des industriels. La Commission européenne a dévoilé ce midi les résultats de son enquête mensuelle sur le climat des affaires dans la zone euro en février. Il en ressort une dégradation de 0,04 point. Ce recul fait suite à un précédent repli en janvier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.