L'Allemagne affiche quelques signes encourageants

L'Allemagne verrait-elle le bout du tunnel ? Il est sans doute prématuré de l'affirmer, tant les difficultés de la première économie de la zone euro paraissent importantes, mais une fois n'est coutume, c'est d'outre-Rhin qu'est venue ce matin une statistique encourageante. L'institut économique ZEW a en effet annoncé que son indice des anticipations de l'économie allemande a augmenté en janvier pour la première fois depuis sept mois, permettant ainsi d'espérer que l'Allemagne est enfin engagée sur la voie de la reprise. Cet indicateur, calculé à partir d'une enquête réalisée auprès de quelque 300 analystes et institutionnels, a fait un bond en avant de 13,4 points, pour s'établir à 14,0 après 0,6 seulement en décembre, une hausse bien supérieure à ce qu'attendaient la plupart des analystes. Ainsi Guilhem Savry, de CDC-Ixis, prévoyait que l'indice Zew allait en janvier à nouveau reculer pour tomber à -1. Selon lui, le fort rebond finalement enregistré est dû aux anticipations d'une nouvelle baisse des taux dans la zone euro et aux espérances d'une diminution des prix de l'énergie. Néanmoins, il estime que "d'importantes incertitudes pèsent encore sur l'économie allemande". Un peu plus optimiste, Wolfgang Franz, le président du ZEW, n'en demeure pas moins prudent. Dans un communiqué, il indique que cet indice est "une première lueur d'espoir, même si subsistent des risques considérables liés à la crise irakienne et à la politique économique allemande". Le renchérissement de l'euro, s'il se poursuit, pourrait pénaliser les exportations allemandes, alors même que la demande interne reste atone et ne semble pas pouvoir prendre le relais. La dégradation du marché du travail freine durablement les appétits du consommateur allemand et par voie de conséquence la croissance. Hier, le président de la confédération industrielle BDI estimait que la croissance allemande serait inférieure à 1% cette année. Malgré tout, la hausse d'une ampleur inattendue de l'indice ZEW pour l'Allemagne reflète les bonnes statistiques des commandes à l'industrie et de la production industrielle publiées la semaine dernière dans le pays. Si cet indicateur est regardé avec attention c'est parce que pour de nombreux observateurs, il préfigure l'évolution de celui du climat des affaires publié par l'institut Ifo, dont la prochaine livraison est attendue pour mardi prochain.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.