Berne se désengage un peu plus de Swisscom

Le désengagement de la Confédération helvétique du capital de Swisscom s'accélère. Lundi matin, l'Etat suisse a annoncé le lancement d'obligations convertibles en actions Swisscom pour un montant total de 1,5 milliard de francs suisses (967 millions d'euros environ). Ces bons seront assortis d'un rendement de 0,25% et auront une maturité de 4 ans. La convertibilité sera possible au bout de deux ans si l'action progresse de 26% ou plus durant cette période. Avec cette opération, le gouvernement suisse met sur le marché près de 4,5% du capital de l'opérateur. La part de l'Etat passera ainsi de 62,7% actuellement à 58,2 % une fois l'intégralité des obligations converties en actions. Le département des Finances a d'ailleurs précisé que cette émission "constitue un nouveau pas modeste dans le cadre de la privatisation partielle de l'entreprise". La Suisse était encore le pays d'Europe où la part de l'Etat dans l'opérateur historique était la plus forte. Le choix du mode d'ouverture du capital s'explique selon un gérant zurichois interrogé par Bloomberg par le nombre d'augmentations de capital en cours dans le pays (ABB, Ascom, etc..). Certains gérants seraient un peu à cours de ressources, selon lui, et l'émission de bons convertibles leur permet d'acquérir des titres à bon compte. A terme, le désengagement de Berne devrait permettre à Swisscom de se développer plus fortement. Le groupe dispose de liquidités importantes et est bien géré. Il avait donc bien résisté à la crise des années 2000-2002 sur le secteur. Mais, revers le médaille, sa faible liquidité et son manque d'ambitions l'avaient mis à l'écart de la reprise depuis le mois de mars dernier. Les choses pourraient changer désormais...En fin de séance, l'action Swisscom perd 0,63% à 392,50 francs suisses.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.