Lucent toujours en perte

C'est désormais une tradition établie depuis 13 trimestres. L'équipementier pour réseaux télécoms a une nouvelle fois terminé dans le rouge. Sa perte trimestrielle est en effet ressortie à 295 millions de dollars soit 7 cents par action, contre une perte de 8,07 milliards d'euros un an plus tôt et de 14 cents par titre au précédent trimestre. Le chiffre d'affaires a chuté de 33% en un an à 1,96 milliard de dollars. Le recul est de 18% en séquentiel. Ces résultats n'ont pas réservé de particulières aux analystes, qui avaient pronostiqué des chiffres équivalents. "La bonne nouvelle, c'est que les marges brutes se sont bien maintenues même avec la baisse du chiffre d'affaires, l'activité dans la téléphonie fixe a progressé de 2% et la perte s'est réduite", a commenté un analyste interrogé par Reuters. "La mauvaise, c'est que l'activité mobile a dégringolé d'une falaise. 36% en un an, c'est énorme", a-t-il aussi regretté."Ce trimestre même les clients qui ont développé leurs réseaux de manière aggressive ont ralenti leurs dépenses", s'est désolée la PDG du groupe Patricia Russo. Lucent a réitéré son objectif de rentabilité pour le courant du prochain exercice, qui débute le 1er octobre. Jusqu'à la semaine dernière, Lucent espérait encore l'équilibre pour la fin de son exercice 2002-2003. Au vue des incertitudes du marché, le groupe n'a pas fait de prévisions pour le trimestre en cours.Une nouvelle décision, concernant les réductions d'effectifs pourrait néanmoins être prise sous peu. C'est en tout cas le pari fait par certains analystes. Le groupe se restructure depuis deux ans déjà. En janvier 2001, il employait 106.000 personnes contre 38.500 fin mars 2003. Il doit ramener ce chiffre à 35.000 en septembre, un niveau jugé encore trop élevé par certains qui considèrent que 30.000 salariés serait un effectif maximum.A New York, le titre recule de 5,76% en fin de matinée à 1,80 dollar.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.