Ingenico change de président pour tenter de redresser la barre

 |  | 296 mots
Ingenico tente un sursaut. Le groupe spécialisé dans le paiement électronique a annoncé vendredi matin la nomination d'un nouveau président-directeur général, Jean-Marie Descarpentries. L'homme n'est pas un inconnu pour les investisseurs. Il a notamment dirigé Carnaud MetalBox et surtout Bull. En avril dernier, il avait fait son entrée au conseil d'administration du groupe. Selon un communiqué, l'ancien Pdg d'Ingenico, Jean-Jacques Poutrel, a souhaité "faire valoir ses droits à la retraite".Il n'empêche. Cette nomination intervient au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires particulièrement désastreux. Les ventes du groupe se sont ainsi effondrées de 27,6% au premier semestre 2003 sur un an à 160 millions d'euros. Certes, Ingenico a été particulièrement affecté par l'appréciation de l'euro, mais à taux de change comparables, la baisse n'en est pas moins impressionnante : -19%. Outre les changes, le groupe a avancé comme explication le "contexte économique général dégradé" par le SRAS et la guerre irakienne. Mais ceci n'explique pas tout. En Europe continentale, la mise en place du renouvellement des terminaux de cartes bancaires aux normes EMV (Eurocard Mastercard Visa) a pris du retard, ce qui a provoqué une baisse de 40% du chiffre d'affaires dans la zone.Ingenico se veut pourtant rassurant, parlant "d'année de transition" pour l'industrie. Le groupe affirme d'ailleurs que le secteur reste attractif. La nomination de l'ancien patron de Bull pourrait évidemment entrer dans cette stratégie d'apaisement. Il en faudra certainement plus, car si Aurel Leven affirme rester positif sur la valeur, plusieurs investisseurs auront eu l'impression d'être piégés. En trois mois, l'action avait gagné 36,03%, surperformant le SBF 120 de 24,8 points. La correction est donc à la hauteur. En fin de journée, le titre perdait 6,81% à 8,52 euros, signant ainsi la plus forte baisse du SRD.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :