Madrid fait un nouveau geste en direction des opérateurs UMTS espagnols

 |  | 318 mots
L'Espagne poursuit ses efforts pour aider les opérateurs télécoms détenteurs d'une licence UMTS. Les autorités madrilènes vont prendre une mesure quasiment inédite en Europe: elles vont leur permettre de céder ou de louer une partie des fréquences qui leur ont été allouées dans le cadre de l'attribution des licences de troisième génération. L'information a été communiquée par un porte-parole du ministère de la Science et de la Technologie à l'AFP. Cette option permise sous certaines conditions sera définie dans la loi sur les télécommunications qui sera approuvée par le gouvernement espagnol en février prochain. Ainsi, cette mesure constitue un véritable ballon d'oxygène pour les opérateurs qui pourront obtenir de cette façon des fonds supplémentaires nécessaires au financement des réseaux de nouvelle génération.La disposition fait suite à la réduction des garanties financières des opérateurs décidée par Madrid le 26 décembre dernier et qui doit être confirmée par l'exécutif vendredi. Selon les nouvelles règles, les quatres détenteurs de licences, Telefonica Moviles, Vodafone, Amera et Xfera n'auront plus à fournir qu'une garantie de 1,31 milliard d'euros au lieu des 6,5 milliards auparavant décidés. En échange, ils devront accroître leurs investissements de 20% en 2003, pour les faire passer à un total de 1,46 milliard d'euros. L'Espagne est en effet bien décidée à accélérer le lancement commercial de la téléphonie mobile de troisième génération qui permettra notamment l'accès à l'Internet rapide ou au visionnage de vidéos. Le pré-lancement doit intervenir au deuxième semestre 2003, tandis que le lancement commercial est prévu pour l'été 2004, comme l'a encore réaffirmé le ministère de la Science et de la Technologie, en charge des télécommunications, le 26 décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :