Les ventes moroses d'Oracle déçoivent

 |  | 335 mots
Lecture 2 min.
Oracle entame mal le premier trimestre de son nouvel exercice (à fin août). Pourtant, l'éditeur de logiciels pour entreprises a vu ses bénéfices bondir de 28% sur un an à 440 millions d'euros, en ligne avec le consensus compilé par Thomson Financial. La marge opérationnelle a été de 30% au premier trimestre de l'exercice, contre 29% un an auparavant. Mais l'activité du groupe semble avoir déçu les analystes. Globalement, le chiffre d'affaires affiche une maigre hausse de 2% à 2,07 milliards de dollars, alors qu'Oracle tablait encore en juin dernier sur une croissance de 4 à 7%. Dans le détail, ce sont les ventes de nouvelles licences, baromètre de l'activité du groupe, qui constituent la mauvaise surprise. Elles se sont inscrites en baisse de 7% à 525 millions de dollars, soit 11% de moins qu'anticipé par les analystes interrogés par Reuters. En revanche, les revenus provenant des mises à jour de licences et de maintenance ont progressé de 14% à 1,03 milliard de dollars. Cette partie du chiffre d'affaires est récurrente pour le groupe: en effet, chaque année, les clients d'Oracle payent l'équivalent de 22% du prix de départ de la licence pour obtenir les nouvelles versions et l'assistance nécessaire.Pour les mois à venir, le groupe de Larry Ellison n'a pas fait de prévisions chiffrées. Il s'est contenté de tabler pour son deuxième trimestre sur une hausse des ventes totales, en particulier de celles des nouvelles licences, grâce à un rebond de l'activité en Amérique du Nord. Oracle mise notamment sur la sortie de sa nouvelle génération de serveurs 10g. Le groupe n'a pas fait de commentaire sur le projet d'OPA hostile qu'il mène actuellement sur son concurrent PeopleSoft. Une opération d'un montant de 7,3 milliards de dollars, depuis que PeopleSoft a fusionné avec JD Edwards. Alors que l'offre se poursuit, le projet d'une fusion à trois fait actuellement l'objet d'une enquête des autorités antitrust américaines. En milieu de matinée vendredi sur les marchés américains, le titre recule de 5,47% à 12,27 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :