Les convoitises sur ASF font monter l'action

 |   |  355  mots
Plus forte hausse du SRD lundi, le titre des Autoroutes du Sud de la France s'est adjugé 7,87% à la clôture de la Bourse de Paris, à 24 euros. Et mardi matin, la hausse continue, l'action gagnant 1,67%, à 24,33 euros. Le titre est en effet porté par des rumeurs de reprise d'une partie de ses titres par le nouveau géant du marché espagnol Abertis. Sans révéler précisément ses projets d'expansion, Salvador Alemany, le conseiller du directeur général du groupe, ne cache pas la volonté d'Abertis de s'étendre en Europe, en profitant notamment de la libéralisation du marché français, rapporte le Figaro Economie de lundi. Abertis, né de la fusion d'Acesa et d'Aurea, s'est en effet hissé à la troisième place du marché européen derrière l'Italien Autostrada et ASF. Numéro 1 du marché espagnol, le groupe contrôle 1.543 kilomètres d'autoroutes et revendique un volume d'affaires annuel de 1,1 milliard d'euros. Déjà présente en Europe et en Amérique Latine, la société compte bien se renforcer au sein de l'Union et brigue dans cette optique le réseau allemand, bientôt privatisé, ou celui des pays de l'Est, actuellement en construction.Quant à ASF, l'Etat devrait bientôt céder une nouvelle tranche des 50,3% qu'il détient encore dans le concessionnaire. Et les titres du groupe ne devraient pas manquer de repreneurs. A cet effet, le groupe de BTP Vinci, présent sur le marché à travers le concurrent d'ASF, Cofiroute, reste un candidat potentiel. Et ce en dépit des démentis de ces derniers mois sur son intention de lancer une OPA sur ASF. Il n'en reste pas moins que Vinci (via Cofiroute) détient actuellement 17% d'ASF et qu'il cherche des relais de croissance hors du BTP. ASF est entré en Bourse en mars 2002. L'Etat a cédé près de 49 % des titres. Actuellement il ne détient plus que 50,3% de participation, tandis que les salariés possèdent 2,4% du capital, Eiffage 0,77%, et le public 29,5%. L'échéance et le montant de la nouvelle tranche que l'Etat devrait mettre sur le marché n'ont pas été communiqués.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :