Trois responsables de Computer Associates limogés pour irrégularités comptables

 |  | 387 mots
Lecture 2 min.
L'affaire se corse pour Computer Associates. Le groupe informatique américain a annoncé mercredi soir la démission de trois de ses responsables financiers, dans le cadre d'une enquête menée en interne sur d'éventuelles irrégularités comptables. Le directeur financier en personne, Ira Zar, premier vice-président, Lloyd Silverstain, vice-président des finances, et son collaborateur David Rivard ont été démis de leurs fonctions sur la demande expresse du directeur général du groupe, Sanjay Kumar. Pour l'instant, Douglas Robinson assurera l'intérim au poste de directeur financier. Sanjay Kumar a déclaré lors d'une conférence téléphonique qu'un certain nombre de contrats avaient été comptabilisés avant même qu'ils ne soient signés, et ce au cours de l'exercice 2000. Le chiffre d'affaires de ces contrats aurait dû être inscrit le trimestre de la signature, a admis le directeur général, tout en cherchant à atténuer les accusations d'irrégularités. "Ces contrats étaient valides, les produits ont bien été livrés, et le cash a été encaissé", a-t-il nuancé, en ajoutant que le groupe avait partagé ces informations avec la justice fédérale. De fait, l'enquête menée en interne par Computer Associates fait suite à la double procédure ouverte à la fois par la justice fédérale américaine (DoJ) et par la SEC. La société est en l'occurrence soupçonnée d'avoir gonflé artificiellement son résultat de 500 millions de dollars entre 1998 et 1999, notamment à des fins d'enrichissement personnel.Pour montrer sa bonne volonté, le conseil d'administration de Computer Associates a mis en place un comité d'audit dirigé par un ancien directeur comptable de la SEC, Walter Schuetze. Une démarche qui viserait à atténuer d'éventuelles punitions. "La société a bien compris qu'en agissant ainsi elle pourrait alléger les amendes résultant d'une condamnation. Computer Associates veut ainsi sauver l'argent des actionnaires", a expliqué à Reuters le partenaire d'un cabinet d'avocat.Parallèlement à l'annonce, Computer Associates a réitéré ses prévisions pour le deuxième trimestre (clos fin septembre) de son exercice 2003-2004. Il table toujours sur un bénéfice par action compris entre 13 et 15 cents, pour un chiffre d'affaires de 805 à 825 millions de dollars. En fin de matinée, à Wall Street, le titre chute lourdement, perdant 7,98%, à 26,65 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :