Telefonica Moviles lancera l'I-Mode le 26 juin

 |   |  483  mots
L'I-Mode continue d'investir l'Europe. Après la France, les Pays Bas, l'Allemagne et la Belgique, c'est au tour de l'Espagne de proposer le service d'Internet mobile créé au Japon par NTT DoCoMo. Le premier opérateur du pays, Telefonica Moviles, proposera ce nouveau service à partir du 26 juin prochain. L'opérateur historique espagnol a conclu en juillet dernier un accord de licence avec l'opérateur japonais NTT DoCoMo. Ce dernier a fourni à Telefonica Moviles "les brevets, le savoir-faire et les technologies nécessaires", afin qu'il puisse fournir l'I-Mode sur son réseau GPRS.Les opérateurs télécoms comptent sur les nouveaux services d'Internet mobile pour assurer leur croissance à venir. Il s'agit d'une part d'attirer davantage d'abonnés, alors que le marché de la téléphonie mobile commence à être mature, et d'autre part d'accroître le revenu moyen par abonné. Il faut dire que les taux de croissance de l'I-Mode affichés au Japon ont de quoi faire rêver. NTT DoCoMo, qui a lancé cette offre d'Internet mobile il y a quatre ans à peine, compte aujourd'hui plus de 37 millions d'abonnés, selon les chiffres publiés en mai dernier, et la base de clients continue de croître.Fort de cette expérience, l'opérateur a décidé de mettre le pied en Europe en s'alliant aux opérateurs locaux. Courbes de croissance sur la table, le groupe japonais a ainsi séduit Bouygues Telecom pour la France et KPN pour les Pays Bas, l'Allemagne et la Belgique. Mais pour l'instant, on ne peut pas dire que l'I-Mode ait suscité le même engouement en Europe. En mai, KPN, selon Reuters, n'avait réussi à rallier que 137.000 clients aux Pays-Bas, 140.000 en Allemagne, et 8.000 en Belgique, soit un total d'à peine 285.000 adeptes après plus d'un an de commercialisation du service. Or, en août 2002, KPN espérait encore 1 million de clients fin 2003 sur les trois pays, un objectif qui sera difficile à atteindre. En France, Bouygues Telecom semble mieux s'en sortir. En six mois, l'opérateur dit avoir convaincu 200.000 clients. Le chiffre est cependant à relativiser. Car, sur la totalité des utilisateurs, entre 20 et 30% seulement sont de nouveaux venus (40.000 à 60.000), le reste de la base étant constitué d'anciens abonnés ayant migré sur la nouvelle plate-forme. C'est pourquoi Bouygues Telecom compte maintenant sur la portabilité du numéro, possible à partir du mois de juillet, pour attirer de nouveaux clients. En parallèle, le groupe souligne l'usage régulier que font ses abonnés équipés du service, ce qui permet de gonfler leur facture de 10 à 15 euros par mois. La meilleure expérience reste celle de Vodafone Live!, une offre de services similaires à celle de l'I-Mode. L'opérateur britannique qui propose notamment le téléchargement de sonneries, de jeux, un chat, des mails et des informations, a réussi à écouler 1,5 million de ces téléphones équipés d'Internet entre août 2002 et fin mai 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :