Sombres perspectives pour Schering-Plough

 |  | 315 mots
Lecture 1 min.
Mauvaise passe pour Schering-Plough. Pour la huitième fois en moins d'un an, le groupe pharmaceutique américain a annoncé une révision à la baisse de ses perspectives de bénéfices. Selon le site Web de la compagnie, le groupe ne s'attend plus qu'à un bénéfice par action pour le deuxième trimestre de 12 cents. Un an plus tôt, ce même BPA atteignait 43 cents, soit une baisse de 72%. Les analystes eux-mêmes ont été réellement cueillis à froid par l'annonce : Thomson-First Call estimait le consensus à 18 cents par action. Pourquoi une telle déroute ? La principale raison est la baisse des revenus de son médicament vedette, l'antisthaminique (anti-allergique) Claritin. Ses ventes sont en effet passées en quelques années de 3 milliards à 500 millions de dollars sous la pression des génériques. Et le passage du Claritin en OTC (médicament vendu sans ordonnance) n'a pas mis fin à l'hémorragie.L'erreur de Schering-Plough est d'avoir constamment mal calculé l'évolution des ventes de Claritin et de n'avoir pas su prendre les mesures nécessaires pour y faire face. D'autant que les difficultés se multiplient. Le traitement combiné pour l'hépatite B a également souffert du lancement d'un concurrent. Les perspectives ne sont donc pas très bonnes pour le laboratoire américain. Et son nouveau président, l'ancien de Pharmacia Fred Hassan, a confirmé que les résultats du second semestre seraient "pires" que ceux du premier. Il a cependant annoncé une réorganisation massive de son groupe. "Notre objectif est de construire des fondations solides pour la croissance, mais ce ne sera pas possible de le faire immédiatement", a-t-il commenté.Dans l'immédiat, l'action Schering-Plough est évidemment très délaissée. Depuis le début de l'année, elle a déjà perdu 14% et à New-York, lundi en milieu de séance, elle lâchait encore 5,04% à 18,10 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :